lundi, 19 octobre 2015 08:57

Manifestation violente des scolaires à Niamey : D’importants dégâts causés et des arrestations

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Greves ecoliers NigerDes pneus brulés dégageant des grandes fumées, des panneaux publicitaires arrachés, des kiosques des opérateurs de la téléphonie mobile et du Pari Mutuel Urbain (PMU) déposés et détruits, des jets de pierre sur les véhicules de l’Administration publique et ceux immatriculés IT, des courses poursuites avec les forces de l’ordre, tel est le spectacle auquel les populations de Niamey ont assisté ce matin.

Pour cause, une manifestation de rues organisée par les scolaires, à l’appel de la Section collège et lycée de Niamey, leur structure syndicale.  


Selon leurs dirigeants, les scolaires sont sortis pour manifester contre le non respect des engagements pris par les autorités en charge de l’éducation de leur créer toutes les conditions d’un bon déroulement de l’année scolaire. Ils dénoncent entre autres l’insuffisance des classes construites en matériaux définitifs, des table-bancs, des enseignants en quantité et en qualité, etc.


Du côté des autorités, ces revendications ne tiennent pas la route, car l’essentiel de ce que les scolaires dénoncent aujourd’hui a été fait pour leur assurer une bonne rentée scolaire. Outres les nombreuses classes construites en matériaux définitifs, équipées en table-bancs, électrifiées et ventilées, les élèves ont été dotés des fournitures scolaires en nombre suffisant et des manuels didactiques mis à leur disposition.


C’est pourquoi, les autorités disent ne pas comprendre les réelles motivations des scolaires de Niamey qui, au lieu d’une manifestation pacifique, se sont pris aux biens publics et privés, s’saccageant tout sur leur passage.


Alors, les forces de l’ordre ont été déployées pour disperser les manifestants. Et comme il fallait s’y attendre, les scolaires se sont constitués à des groupes pour maintenir l’agitation, et jetant des pierres sur les forces de l’ordre. Les affrontements ont fait plusieurs blessés tant du côté des scolaires que des forces de l’ordre. Ces dernières de procéder d’ailleurs à des arrestations dans les rangs des manifestants. On ignore encore combien ont été arrêtés. 

 

Dan Garinmou
19 octobre 2015
Source : http://Nigerdiaspora.Net

Dernière modification le lundi, 19 octobre 2015 19:56