lundi, 04 janvier 2016 02:01

Fin de la formation des enseignants sur la relance de l’Education Physique et Sportive(EPS) à l’école : Accompagner le développement de l’athlétisme dans notre pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les travaux entrant dans le cadre de l’atelier de formation des enseignants sur la relance de l’éducation physique et sportive (EPS) à l’école ont pris fin mercredi dernier, au Stade Général Seyni Kountché. C’est le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoulkarim Dan Mallam qui a présidé la clôture de cette session de formation en présence des membres du Gouvernement, des cadres du ministère, des présidents des fédérations sportives, des représentants de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports des pays de la Francophonie (CONFEJES), ceux de l’Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) et des participants.

Durant cette formation, les stagiaires ont reçu une initiation dans l’enseignement de certaines disciplines à l’école dont notamment la course, le saut et le lancer de poids, la préparation de compétition, etc. Outre la satisfaction des participants, les organisateurs de cette rencontre ont saisi cette occasion pour primer quatre stagiaires ayant reçu cette formation. Il s’agit de Adamou Aichatou, Djibrila Boubacar, Boubé Aichatou et Youssoufi Mounkaila. En outre, la CONFEJES a distingué d’autres sportifs de l’espace francophone dont le lutteur international nigérien, Sabo Abdou labo dit Sabo Abdoulaye catégorie de plus de 100 Kg.
En clôturant cette rencontre, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoulkarim Dan Mallam a rappelé que les stagiaires ont suivi des thèmes aussi riches que variés notamment la présentation théorique pratique, la méthode en kit athlétique et la préparation d’une compétition. Il a estimé qu’au cours de cette formation, les stagiaires ont acquis des expériences et du savoir faire qu’ils auront à transmettre aux élèves, mais aussi pour aider au développement de l’athlétisme dans notre pays. Il a salué l’expert pour son dévouement dans la transmission du savoir aux stagiaires, tout en remerciant la contribution de la CONFEJES dont le financement a permis l’organisation de cette formation.
Auparavant, le secrétaire général de la CONFEJES M. B. Ali Harouna a rappelé que la CONFEJES est une organisation permanente de la Francophonie qui intervient  dans les domaines de la Jeunesse et des Sports. Il a ajouté que depuis plus de 40 ans, cette organisation a pour mission de mobiliser les pays, les ressources et les énergies dans une perspective de concertation afin de promouvoir la participation et l’insertion des jeunes au sein de la société. M. B. Ali Harouna a précisé que la CONFEJES conseille et appuie les pays membres en utilisant le savoir-faire accumulé au cours des ans et en puisant dans leur capacité de réflexion et de créativité. Elle forme les formateurs dont les pays ont besoin dans les domaines de la Jeunesse et des Sports, encourage les initiatives d’insertion socio-économique proposées par les jeunes en participant au financement de projets de jeunes entrepreneurs et encourage le développement de la vie associative.
La CONFEJES, ajoute-il, contribue au développement et à la formation d’une élite sportive en Afrique et encourage des rencontres sportives et des rassemblements de jeunes pour favoriser les échanges, stimuler et valoriser leur participation et leur contribution au sein de la société. De leur côté, le formateur et le représentant des stagiaires ont salué les acteurs qui ont contribué à l’organisation de cette formation dont la restitution et la mise en application permettront de renforcer l’athlétisme dans notre pays.

Mamane Abdoulaye(onep)

04 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/