mardi, 22 mars 2016 03:55

Education : Le RESDEN célèbre les 10 ans du programme PRODERE-AO et lance le projet «TOP-EDUC» au Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Réseau pour le Développement de l'Education au Niger (RESDEN) a procédé vendredi dernier au Palais du 29 juillet de Niamey à la célébration des 10 ans du Programme du Développement des Réseaux d’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE-AO) et au lancement des activités du dudit programme qui portera désormais un nouveau nom, Tous Pour une Education de Qualité (TOP EDUQ).

La cérémonie s’est déroulée en présence du président du RESDEN, M. Sayouba Halidou, du coordonnateur du TOP EDUQ, M. Ousmane Joseph Halidou, des chefs de file des quatre groupes thématiques du projet et de plusieurs invités.

 

Le RESDEN est créé en 2005, il coordonne les actions des organisations de la société civile pour l’éducation pour tous au Niger. Dans son intervention, le président du RESDEN a fait la genèse de sa structure en signalant que le RESDEN est devenu formel en décembre 2010 et regroupe en son sein des syndicats, des associations, des ONG et des structures étatiques. Selon M. Sayouba Halidou, les membres fondateurs sont les structures qui ont participé à l’assemblée générale constitutive du réseau en décembre 2005. Aujourd’hui, le réseau compte plus de 30 organisations actives dans le domaine de l’éducation.

 

A travers cette rencontre, le RESDEN fait découvrir au public ses activités et le Programme du Développement des Réseaux d’Education en Afrique de l’Ouest (PRODERE-AO) devenu depuis le mois de mars 2016, TOP EDUQ. Ainsi, les réseaux africains fêteront leur autonomie et une nouvelle ère commence pour eux, celle des questions éducatives post 2015 dont celles relatives à la qualité, au genre et à l’environnement en éducation. Il faut rappeler qu’au départ en 2005, le PRODERE-AO avait pour mission principale de développer les réseaux d’éducation en Afrique de l’ouest, pour faire d’eux des sources et forces de propositions dans leurs pays respectifs. Dix ans après, ces réseaux structurés doivent prendre leur envol sur le double plan financier et stratégique. En effet, le PRODERE-AO a pour objectif de contribuer à l’amélioration du système éducatif des pays comme le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal, afin de participer à la réalisation des objectifs de l’Education de Qualité Pour Tous (EQPT).

 

Au cours de cette rencontre, les chefs de file thématiques ont procédé à la présentation de leur programme. Ainsi, en ce qui concerne la thématique Education de base piloté par le Syndicat National des Enseignants du Niger (SNEN), le responsable a dit que l’objectif de la thématique est de lutter contre les déperditions scolaires. Quant à la thématique Education Non Formelle conduite par les Scouts du Niger, le représentant de ce mouvement a expliqué que l’éducation non formelle (ENF) est un processus organisé qui permet aux jeunes de développer leurs valeurs, des aptitudes et compétences autres que celles acquises dans le cadre de l’éducation formelle. A ce niveau le porteur du projet a développé les activités menées et celles qui sont en cours d’exécution.

 

Pour la thématique Petite Enfance dirigée par ONPPE, la responsable de la thématique a expliqué que, l’analyse du contexte a permis au groupe thématique d’identifier 4 priorités à savoir l’augmentation du nombre de structures préscolaires et les adapter aux réalités locales ; une prise de conscience collective sur l’importance de la prise en charge de la petite enfance chez tous les publics (éducation des filles, enfants porteurs de handicap, zones rurales, …) ; l’amélioration de la qualité de l’encadrement des jeunes enfants dans les structures existantes, en orientant les méthodes pédagogiques vers des démarches plus actives et mettre à disposition des pouvoirs publics et des autorités locales des méthodologies nouvelles permettant d’améliorer la qualité de l’éducation de la Petite Enfance.

La thématique Handicap pilotée par le Syndicat National des Agents de la Jeunesse, de la Culture et des Sports (SYNAJECS), a pour objectif de lutter pour une éducation inclusive et pour contribuer à une perception positive à l’égard des personnes en situation de handicap. Le programme prévoit plusieurs activités pour l’amélioration de ce domaine. Enfin, le coordonnateur du projet TOP EDUQ, M. Ousmane Joseph Halidou a présenté le projet au public et l’importance de ses 4 thématiques tout en précisant que ces dernières constituent la colonne vertébrale des activités des réseaux. Elles constituent également la particularité et la force du programme. Dans la mise en œuvre de son plan d’action, le programme bénéficie des appuis techniques et financiers de plusieurs partenaires.

Seini Seydou Zakaria(onep)

22 mars 2016
Source : http://lesahel.org/