mercredi, 18 mai 2016 04:43

Dosso/Education : Le ministre de l’Enseignement Primaire entame une tournée à l’intérieur du pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

C’est par la région de Dosso que le ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé, a entamé, dimanche dernier, une tournée de prise de contact à l’intérieur de pays. Le ministre de l’Enseignement Primaire qui est accompagné dans ce déplacement de plusieurs cadres de son département ministériel a visité l’école normale Mali-Béro de Dosso afin de s’enquérir des conditions de travail des élèves et des encadreurs.

A la direction régionale de l’enseignement primaire, M. Daouda Mamadou Marthé a rencontré les cadres régionaux de l’enseignement primaire ainsi que les partenaires techniques et financiers. S’adressant aux partenaires techniques et financiers, le ministre de l’enseignement primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique les a remerciés pour l’appui qu’ils apportent au système éducatif nigérien dans la région de Dosso ; un appui qui, a-t-il indiqué, a commencé il y a plus d’une dizaine d’années et qui a permis de rehausser la qualité tant en infrastructures que du point de vue de la formation continue des enseignants. Le ministre a souhaité que cet appui soit partagé dans toute la région de Dosso mais aussi étendue à d’autres régions du Niger.

S’adressant ensuite aux syndicats du secteur de l’éducation, le ministre de l’enseignement primaire a reconnu la lenteur dans le paiement des salaires particulièrement les pécules. Il a de ce fait lancé un pressant appel au dialogue au lieu de déposer chaque fois des préavis de grève. Le gouvernement, a-t-il précisé, est ouvert au dialogue. A chaque fois qu’il y a une difficulté leur a-t-il signifié, il faudrait débattre de la question avec les autorités.

A l’endroit des parents d’élèves, principaux partenaires de l’école nigérienne, M. Daouda Mamadou Marthé dit compter sur eux pour que la sérénité prévale chaque fois que des difficultés surgissent dans la gestion scolaire et que des solutions soient trouvées afin que l’école dans la région de Dosso redore son blason.

Mahamane Amadou ONEP-ANP /Dosso

18 mai 2016
Source : http://lesahel.org/