mercredi, 18 mai 2016 04:51

Atelier de Formation didactique pour les enseignants des Institutions d'Enseignement Supérieur (IES) du Niger : Renforcer les capacités pour répondre au besoin en ressources humaines qualifiées

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation avec le soutien financier du Projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur (PAES) de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) a organisé, hier à Niamey, un atelier de formation didactique pour les enseignants des Institutions d'Enseignement Supérieur (IES) du Niger.

Cette formation didactique est destinée à 220 enseignants du supérieur. Elle fait suite à la formation pédagogique tenue en novembre 2014 qui vise à renforcer les capacités des institutions d'enseignement supérieur, dans l'élaboration et la conduite d'enseignements de qualité. La cérémonie d’ouverture de la session a été présidée par Dr. Abdourahamane Alou, directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en présence du conseiller du représentant résidant de l’UEMOA au Niger et de plusieurs invités.

La tenue de cette formation explique la détermination du gouvernement du Niger et celle de l’UEMOA à réaliser l’émergence d'un enseignement de qualité au sein des institutions d'enseignement supérieur et de recherche de l’espace. Selon Dr. Abdourahamane Alou, toutes ces actions menées visent à accompagner les établissements d’enseignement supérieur, dans leur appropriation du système LDM. Il a à cet effet cité les rencontres et les activités organisées au Niger sous l'égide de l'UEMOA au bénéfice des établissements d'enseignement supérieur notamment les ateliers de sensibilisation sur le système LMD ; le financement de divers projets de recherche ; l'octroi de bourses d'études ; la réalisation de la concertation nationale sur l'avenir de l'enseignement supérieur et de la recherche au Niger etc.

Toujours dans le compte des activités menées par l’UEMOA à travers le PAES au bénéfice des institutions d'enseignement supérieur, «il faut noter la mise à disposition des universités publiques du Niger, ainsi que leur tutelle, de divers matériels informatiques, en vue de mettre en réseau ces institutions publiques. Je mentionnerai également, la très importante étude d'identification des filières professionnalisantes au Niger », a-t-il souligné. En effet, selon Dr. Abdourahamane Alou, grâce au Projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur (PAES), 22 filières porteuses ont été identifiées au Niger. Ce qui permettra à 220 enseignants et chercheurs de ces filières porteuses, de bénéficier d'une formation opportune qui va leur permettre de mieux accomplir leurs devoirs d'enseignants-chercheurs dans ces filières, indispensables pour le développement du pays.

Pour lui, cet appui de l'UEMOA au renforcement des compétences pédagogiques des enseignants qui assument la charge des filières porteuses vient à point nommé, car a-t-il dit, pour les autorités du Niger, la professionnalisation et la mise en adéquation des offres de formation avec les besoins en ressources humaines compétentes du Niger, sont au cœur du Programme de Développement Economique et Social du Gouvernement (PDES). C’est pourquoi, le directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a exhorté les participants à s’investir dans cette activité pour assurer le rayonnement et la réussite de l’enseignement supérieur.

Dr. Abdourahamane Alou a réitéré, au nom du ministre en charge de l'Enseignement

Supérieur, de la Recherche et l'Innovation, du Gouvernement du Niger et du Peuple, ses vifs remerciements à l’UEMOA pour toute l'aide et les accompagnements que l’institution déploie aux Etats membres en général, et au Niger en particulier, pour le renforcement de l’enseignement supérieur en ressources humaines de qualité, en outils et en équipements. Il faut enfin noter que, le Projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur (PAES) est un outil vital à travers lequel l'UEMOA, avec le support de la Banque Africaine de Développement, exerce sa stratégie de renforcement des capacités des institutions d'enseignement supérieur et de recherche, afin qu'elles répondent adéquatement aux besoins des pays en ressources humaines qualifiées.

Seini Seydou Zakaria(onep)

18 mai 2016
Source : http://lesahel.org/