samedi, 04 juin 2016 19:30

Les étudiants et stagiaires nigériens en Algérie en colère vis-à- vis de leur condition de vie et d’études

Évaluer cet élément
(0 Votes)

En occupant les locaux de l’ambassade du Niger en Algérie, les étudiants et stagiaires nigériens en Algérien veule prendre à témoin l’opinion nationale et internationale sur leurs conditions de vie et d’études qui sont loin d’être reluisantes effet, l’union des étudiants et stagiaires nigériens en Algérie après un examen sans complaisance de leur situation exige du gouvernement l’amélioration de leur condition de séjour dans le pays de Bouteflika à travers notamment la mise à la disposition des étudiants un billet d’avion aller-retour tous les 2ans afin que ceux-ci puissent rentrer auprès de leur famille durant une sur deux grandes vacances.

Ensuite la location d’un local devant accueillir les étudiants nouvellement arrivés en Algérie jusqu’à leur installation réglementaire dans les cités et résidences universitaires ainsi que la mise à la dispositions de ces mêmes étudiants d’un montant devant servir de frais d’installations, de frais d’examens médicaux et autres tractations couteuses entrant simplement dans le cadre de la constitution des dossiers. Sur la liste des revendications de l’union des étudiants et stagiaires nigériens en Algérie l’octroi de frais de stage et de mémoire de fin de cycle aux étudiants et stagiaires en fin de cycle sans oublier l’octroi de l’aide sociale aux étudiants et stagiaires non boursiers. Ces étudiants et stagiaires nigériens en Algérie ne sont partir avec le dos de la cuiller en exigeant du gouvernement le dégagement d’une perspective salvatrice durable relatif au problème du payement de la bourse octroyé par l’Etat nigérien compte tenu de la nouvelle réglementation algérienne relative aux transactions bancaires qui interdit le retrait en devise qui fait que la maigre somme qui revient à l’étudiant à titre de complément de bourse se voit réduit du tiers contrairement aux autres étudiants des autres pays qui bénéficient en intégralité de leur bourse. Enfin, l’union exige du gouvernement l’acheminement à temps des étudiants nigériens c'est-à- dire en Septembre mois de la rentrée académique et universitaire en Algérie plutôt qu’en Octobre, Novembre voire de fois jusqu’en Février. L’union des étudiants et stagiaires nigériens en Algérie rend responsable le gouvernement nigérien de tout ce qui adviendra si ces autorités continuent de traiter leur revendication avec mépris.

 

04 juin 2016
Source: http://nigerdiaspora.net/

Dernière modification le samedi, 04 juin 2016 19:59