mardi, 14 juin 2016 14:15

Les enseignants contractuels sur le pied de guerre en cette fin d’année ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Enseignement Sup NigerUne fin d’année scolaire en queue de poisson c’est ce qui se dessine pour l’école nigérienne avec le maintient par la Convergence pour une unité d’action des Syndicats de l’Education CAUSE Niger de son mot d’ordre de blocage des examens scolaires ainsi que des évaluations. Ce durcissement de ton de la CAUSE Niger est la résultante d’une kyrielle de promesses et engagements promis et non tenus par le gouvernement. Parmi ces engagements non tenus figurent le non payement des enseignants contractuels en même temps que les titulaires.

Aujourd’hui les enseignants contractuels accumulent 3 mois d’arriérés de pécules précise la CAUSE Niger. Autre engagement en suspens, celui du rappel de la prime de craie qui date de 2014 que le gouvernement n’a pas encore payé de même que les rappels salaires des contractuels recrutés à la Fonction Publique dont les listes on été transmises depuis 2014 au Trésor. Le statut particulier des enseignants contractuels, la grille spéciale, le parachèvement des modifications pour l’organisation des recrutements de 2012 à 2016 sont toujours en souffrance.

Toutes ses fausses promesses et engagements non respectés sont les preuves du mépris et du dilatoire que le gouvernement affiche vis-à-vis des questions relatives aux conditions de vie et de travail des enseignants contractuels en particulier et de l’école nigérienne en général indique la CAUSE Niger qui entend se battre sans relâche pour la revalorisation de la fonction enseignante jetée en pâture par les autorités en charge de l’éducation au Niger. Il faut souligner que la CAUSE Niger est un rassemblement de deux grandes structures syndicales du secteur de l’éducation que sont la FUSEN et le CPRASE.

14 juin 2016
Source : http://nigerdiaspora.net

 

Dernière modification le mardi, 14 juin 2016 14:57