mercredi, 29 juin 2016 09:32

Sortie de la 7ème promotion des professeurs de CEG franco-arabe de l'Institut Supérieur de Formation du Centre Culturel Amir Sultan de Niamey : 87 élèves maîtres du Franco-arabe ont reçu leur parchemin

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le Premier ministre, SE Brigi Rafini a honoré lundi dernier de sa présence à la cérémonie de sortie de la 7ème promotion des professeurs de CEG franco-arabe formés à l'Institut Supérieur de Formation du Centre Culturel Amir Sultan de Niamey. Cette promotion est baptisée « Promotion Sa Majesté Salmane Ibn Abdoul Aziz Al Saoud », Serviteur des deux Saintes Mosquées. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des Ambassadeurs et représentants des Institutions internationales, du directeur général de la Fondation Internationale saoudienne pour la Construction et le Développement, du directeur régional, des directeurs départementaux et Inspecteurs de l’enseignement franco arabe, du directeur du Centre Amir Sultan et de plusieurs invités.

Ils sont au total 87 étudiants dont trois de nationalité étrangère. La promotion est composée de 26 femmes et 61 garçons qui ont reçu leur parchemin pour aller dispenser des cours en Arabe dans les collèges d’enseignement Franco-arabe au Niger. Cet effectif vient s’ajouter à d’autres pour contribuer à l'amélioration de la qualité de l'enseignement de l’arabe dans les établissements secondaires afin de rehausser le niveau des élèves.

Pour le Premier ministre, avec cet institut, des efforts sont en train d’être déployés dans le domaine de l’éducation. Avec cette sortie de la 7ème promotion des professeurs de Collège d’Enseignement Général Franco-arabe, « nous avons une catégorie dont le pays a vraiment besoin dans le système de l’enseignement au Niger », a déclaré SE Brigi Rafini.

Selon lui, la formation des professeurs de CEG était d’une manière générale à un certain moment donné interrompue. «Là nous avons une filière qui se développe avec la coopération saoudienne dont nous remercions vivement parce qu’il s’agit d’une priorité. Nous sommes venus prendre acte de cette importante activité. Nous saluons encore une fois la coopération avec l’Arabie Saoudite », a-t-il ajouté.

Pour le ministre des Enseignements Secondaires M. Sani Abdourahamane, l'ouverture de cet institut permet, non seulement de résorber le flux de bacheliers sans cesse croissant dans le segment de l'enseignement franco-arabe, mais aussi de combler l'insuffisance en personnel enseignant de qualité constatée dans cet ordre d'enseignement. Ce fruit de la coopération exemplaire entre le royaume d'Arabie Saoudite et le Niger a de sa création à ce jour, formé 326 enseignants, tous titulaires du DAP/CEG franco arabe qui enseignent actuellement dans les établissements franco-arabes.

Le ministre de l’Enseignement Secondaire a en outre demandé au Consul, représentant l'Ambassadeur d’Arabie Saoudite au Niger de bien vouloir transmettre, au nom du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, du Gouvernement dirigé par SE Brigi Rafini, et au nom du peuple nigérien tout entier, leur gratitude et profonde reconnaissance à Sa Majesté Salmane Ibn Abdoul Aziz Al Saoud ainsi qu'au peuple frère d'Arabie Saoudite. Il a assuré l’assistance que conformément aux orientations du Président de la République son département ministériel œuvrera inlassablement pour le développement de ce segment qui est un maillon essentiel ce sous-secteur. M. Sani Abdourahamane a félicité les récipiendaires pour les efforts consentis, en leur souhaitant bonne chance dans leur nouvelle carrière. «Je reste convaincu que vous mettrez tout en œuvre pour profiter et faire profiter les élèves de vos connaissances acquises afin d'assumer pleinement votre noble mission d'enseignant », a-t-il ajouté.

Auparavant, le représentant des récipiendaires, Elhadj Moustapha Chétima a dans son allocution réaffirmé leur disponibilité pour répondre à l’appel de l’Etat pour servir là où, il en a besoin. Il a rendu un hommage mérité aux responsables de l’institut et aux encadreurs avant d’énumérer les problèmes auxquels sont confrontés les étudiants durant leurs études. Il s’agit selon lui, du manque de bus pendant les stages et le retard dans la prise en charge de l’Etat.

Quant au directeur général de la Fondation Internationale saoudienne pour la Construction et le Développement, Dr Alqaed Abdallah, il a fait une brève présentation de son institution avant de saluer la coopération bilatérale qui existe entre l’Arabie Saoudite et le Niger. Il a ensuite rassuré les plus hautes autorités du Niger que la fondation continuera à apporter son soutien au Niger dans le cadre de la construction et du développement du pays dans tous les domaines de la vie sociale et économique.

Le directeur de l'Institut Supérieur de Formation du centre Culturel Amir Sultan de Niamey a salué l’accompagnement du gouvernement dans le cadre de la formation et a demandé aux récipiendaires de prendre leur responsabilité en main pour mériter cette marque de confiance qu’ils viennent d’avoir. Il leur a enfin souhaité une bonne réussite dans leur carrière d’enseignant. Il faut noter qu’au cours de la cérémonie de sortie de promotion, les trois (3) meilleurs élèves maîtres en fin de formation ont reçu chacun un prix. Par la même occasion, le directeur général de la Fondation Internationale saoudienne pour la Construction et le Développement a remis au Premier ministre une distinction honorifique de la fondation pour le Président de la

République, Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou.

Seini Seydou Zakaria(onep)

29 juin 2016
Source : http://lesahel.org/