lundi, 04 juillet 2016 05:17

Point de presse du ministre des Enseignements Professionnels et Techniques sur les résultats des examens du CAP et du BEP session 2016 : 48,44 % de taux de réussite au Certificat d’Aptitude Professionnelle ; 51,47% au Brevet d’Etudes Professionnelles

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques M. Amani Abdou a animé hier matin, un point de presse relatif aux résultats des examens du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) et du Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP) qui se sont déroulés du 13 au 25 juin 2016. Il ressort des résultats, qu’au niveau du Certificat d’Aptitude Professionnelle, sur les 353 candidats qui ont composés, 171 sont admis ; soit un taux de réussite de 48,44 % contre 65,04 % en 2015. De ces 171 admis, il n’y a que 29 filles ; soit 8,21 % du taux de réussite. Quant au Brevet d’Etudes Professionnelles : 1.464 candidats sont admis sur les 2.844 ayant subi les épreuves, soit un taux de réussite de 51,47 % contre 59,90 % en 2015.

Des 1.464 admis il y a 323 filles, soit 22,06 % du taux de réussite global.

Selon le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques M. Amani Abdou, les résultats du CAP s'expliquent en partie par le fort effectif des industriels ou la représentation féminine est très faible. Tandis qu’on constate qu’au niveau du BEP, le taux de réussite des filles est inférieur à celui des garçons qui est de 77,9%. Ce qui pose un problème de qualité de la formation au tertiaire. En termes d’effectif des candidats, il faut préciser qu’au Certificat d’Aptitude Professionnelle 369 candidats se sont inscrits contre 409 en 2015 ; soit une baisse de 9,77 % sur l'effectif d'inscrits. Aussi, sur les 353 candidats qui étaient présents à l'examen, on dénombre 101 filles. La baisse de 9,77% se justifie, selon le ministre Amani Abdou par la diminution des effectifs des établissements privés qui forment de moins en moins au niveau CAP.

Au niveau du Brevet d’Etudes Professionnelles, 2.947 candidats se sont inscrits, contre 2.515 en 2015 ; d'où une progression de 17,17% sur l'effectif d'inscrits. 2844 candidats étaient présents à l'examen dont 793 filles. La progression de 17,17% du taux des candidats aux examens du BEP 2016 est en partie liée à l'accroissement des effectifs dans nos centres. Et le nombre de filles qui a atteint 56,92% est lié à leur forte présence dans les filières tertiaires, a expliqué le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques. Par ailleurs, il y a lieu de relever que le secteur de la formation professionnelle connait ces cinq dernières années des mutations profondes qui ne sont que le résultat des objectifs fixés par le programme de la Renaissance du Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou. Ces mutations se traduisent sur le terrain par une augmentation d’année en année de la proportion des apprenants dans les écoles de formation professionnelle et techniques et la création d’autres centres d’accueil.

Les leçons tirées de l’organisation des examens du CAP et BEP session 2016

L’organisation des examens du CAP et BEP session 2016, a permis au ministère en charge des Enseignements Professionnels et Techniques de tirer quelques leçons. C’est ainsi que le ministre Amani Abdou a noté avec satisfaction que ces examens se sont bien déroulés. Aucune difficulté majeure n'a été signalée en dehors des coupures d'électricité enregistrées ça et là qui ont rallongé le temps des travaux pratiques. Aucun cas de fraude ou d'irrégularité n'a été enregistré. C’est pourquoi, il a profité de cette occasion pour remercier, encourager et féliciter les différents syndicats du sous-secteur de l'enseignement et de la formation technique et professionnelle; les enseignants, les encadreurs pédagogiques; le personnel administratif pour leur engagement et le travail abattu tout le long des neuf (9) mois écoulés ; les différents membres des jury pour leurs comportements hautement responsables observés durant les 2 semaines du déroulement des examens ; les autorités administratives particulièrement les Gouverneurs des régions et les services de défense et de sécurité qui ont contribué significativement à la bonne organisation et à la sécurisation des centres d'examen et l'ensemble de ses collaborateurs en particulier la direction en charge des examens et concours pour la qualité de l'organisation de ces examens.

Les perspectives pour les enseignements professionnels et techniques au Niger

Le ministre en charge du secteur soutient la thèse selon laquelle le nombre de candidats va s'accroître davantage pour les examens du CAP avec la première promotion des 10.214 élèves admis dans les 78 Collèges d'Enseignement Technique (CET) en 2014-2015. Au BEP également on assistera à un accroissement des effectifs avec l'ouverture des nouveaux Centres de Formation Professionnelle et Technique de Zinder, Tanout, Filingué et Konni à la rentrée d'octobre 2016 et l'élargissement des capacités d'accueil des établissements existants.

Le ministre Amani Abdou devait ensuite relever que pour booster de façon significative les indicateurs dans ce sous secteur, un accent particulier sera mis sur deux axes à savoir l'accès par l'ouverture de nouveaux établissements et de nouvelles filières ainsi que la promotion et le renforcement des établissements privés. Il sera également mis en œuvre la stratégie genre du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, notamment l'encouragement des filles à s'orienter davantage dans les filières industrielles. Le deuxième axe repose sur la qualité des enseignements professionnels et techniques pour améliorer l'efficacité interne du système (réussite aux examens) et externe (insertion des sortants sur le marché du travail).

A cet effet un accent sera mis sur la formation des formateurs, l'équipement des centres en matériel didactique adapté, le renforcement de l'encadrement pédagogique de proximité, la finalisation des curricula, l'organisation des stages professionnels. Pour y   arriver, le ministère des Enseignements Professionnels et Techniques envisage d’organiser la réunion annuelle des cadres et partenaires de l’EFTP au cours de laquelle plusieurs questions seront débattues dans le but d’améliorer la qualité du sous secteur de la formation professionnelle et technique.

Hassane Daouda(onep)

04 juillet 2016
Source : http://lesahel.org/