lundi, 25 juillet 2016 10:58

Les colonies de vacances : Pour une partie de détente et dévasion

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Alors que les grandes vacances sont l’occasion pour certains élevés et étudiants de s’adonner à des activités lucratives teles que la vente du doum et d’autres fruits, ceux dont les parents ont les moyens, choisissent d’aller en colonies de vacances. Elles sont organiséesà l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Les colonies de vacances sont l’œuvre d’opérateurs privés comme l’agence croix du sud, une agence de tourisme et de voyages qui en organise depuis 2011 et sur plusieurs destinations. L’une de ses destinations est en plein cœur du parc W au bord de la rivière Mekrou qui est un point stratégique à cheval du point triple, une base stratégique des trois pays qui ont le parc W en partage à savoir le Benin, le Burkina Faso, et le Niger.

En colonies de vacances, diverses activités sont organisées dont des activités éducatives, environnementales et des randonnes pédestres, des safaris ornithologiques, (safaris oiseaux, où les enfants apprennent à pister les animaux à partir de leurs crottes et leurs traces), la pêche sportive, les rangers en herbes pour découvrir la toute flore sauvage.

L’agence organise aussi des colonies de vacance à l’extérieur du Niger. « Ces sorties prévues en juillet et aout concernes 3 destinations qui sont les musées mythiques et la mosquée bleue d’Istanbul en Turquie, les chefs d’œuvre et splendides mausolées de la ville de Marrakech au Maroc, et la luxuriante ville de Dubaï avec ses building futuristes qui surgissent du désert et ses iles artificielles. Ces sorties durent 10 jours par destination. Les couts d’une sortie varient en fonction de la destination et de la période où a eu lieu l’excursion. Toutes les compagnies aériennes sont concernées », affirme madame Fatima Boubacar Seyni, Directrice commerciale de la Croix du sud. Par exemple, avec une excursion au Maroc, c’est la compagnie Royal air Maroc qui est choisie. C’est la même chose pour les autres compagnies aériennes pour les colonies en destination de leurs pays d’origine.

Le Centre nigérien de promotion touristique, qui organisait des colonies de vacances auparavant, n’en organise plus depuis 1998. Mais cette année, confie la directrice de la promotion et des produits touristiques, Mme Aissa Abdou, le Centre a soumis un dossier pour l’organisation d’un camp d’été à l’intérieur du pays au profit des 10 meilleurs brevetés de chacune des huit régions que compte le Niger. Ce camp est prévu au mois d’août et n’attend que l’aval du ministère du Tourisme.

Salamatou Ouattara, Stagiaire

25 juillet 2016
Source : http://lesahel.org/