vendredi, 02 septembre 2016 07:59

Réunion annuelle des cadres du Ministère des Enseignements Secondaires : Stimuler les meilleurs résultats dans l’enseignement secondaire

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Enseignements Secondaires BoosterAprès les régions de Niamey et de Maradi, c’était au tour de la région de Tahoua d’accueillir hier, dans les locaux de l’Institut Universitaire et Technique (IUT), les troisièmes assises de la réunion annuelle des cadres du Ministère des Enseignements Secondaires.

C’est le ministre des Enseignements Secondaires, M. Mamane Sani Abdourahamane, qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence de son homologue de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Magagi Lawan, et des autorités administratives et coutumières de la région de Tahoua.

Les réflexions qui dureront jusqu’au 3 septembre porteront sur le bilan de l’année scolaire 2015-2016 et les préparatifs de la rentrée scolaire 2016-2017.

A l’entame de ses propos, le ministre des Enseignements Secondaires, M. Mamane Sani Abdourahamane, a souligné que ce thème est d’actualité dans toutes les rencontres internationales qui traitent de l’éducation. De ce fait, le choix de ce thème n’est pas fortuit, d’autant plus que la question de l’enseignement est généralement abordée dans notre pays seulement à travers le recrutement, la formation et les rémunérations. Ainsi, le mode d’allocation et d’utilisation des enseignants au Niger n’est pas encore satisfaisant, alors même qu’une bonne allocation des enseignants peut contribuer à réduire significativement la dépense publique.

‘’Le monde entier vient d’adopter de nouveaux objectifs pour le développement durable à l’Horizon 2030. Parmi ceux-ci, l’objectif 4, Education 2030, stipule que nous devons ‘’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et, promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie’’, a rappelé le ministre des Enseignements Secondaires qui a en outre indiqué que l’enseignant constitue la condition sine qua non pour réaliser cet Objectif 4 du Développement Durable.

Et c’est pourquoi il a été suggéré de susciter, par les présentes assises, des réflexions en vue d’une gestion rationnelle des ressources mises à la disposition de son département ministériel. Car, a-t-il précisé, des études ont démontré qu’une simple existence des ressources humaines, matérielles et financières ne suffit pas pour atteindre des objectifs éducatifs optimum. De telles ressources doivent coexister avec un système de gestion efficace.

M. Mamane Sani Abdourahamane a en outre saisi cette occasion pour féliciter les cadres de son département ministériel, , les partenaires techniques et financiers, ainsi que tous les partenaires de l’école pour le travail accompli au cours de l’année scolaire 2015-2016.

Il a également fait une rétrospective relative aux engagements de divers acteurs de l’Education. A titre d’exemple, le ministre a cité le Partenariat Mondial pour l’Education, la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement qui ont permis de doter 646 collèges ruraux de 242.970 manuels de 6ème et de 5ème , et de 12. 000 guides pour enseignant dans les disciplines fondamentales. En outre, 565 enseignants contractuels ont profité d’une formation pédagogique, et 700 jeunes-filles des collèges ruraux ont bénéficié de bourses d’études.

S’agissant du COGES, le ministre a relevé la construction de 105 salles de classes (équipées), de 36 blocs de latrine, et de 6 blocs administratifs.

Pour ce qui est de l’UNICEF, de l’UNESCO et du FNUAP, il a respectivement cité l’appui à la production des données statistiques de qualité ; le projet d’électrification solaire de 15 collèges ruraux et la formation de 32 laborantins ; la formation des enseignants de Géographie, de SVT et d’Economie Familiale.

‘’La promotion de l’enseignement secondaire est une pensée chère au Président de la République qui a accordé une place de choix au système éducatif dans le programme de la Renaissance, Acte II. Pour ce faire, mon département ministériel a l’ambition de remplir convenablement son cahier de charges, qui est entre autres d’offrir aux collégiens et aux lycéens, un enseignement général de qualité. Dans cet ordre d’idée, plus de 3 milliards de Francs CFA des ressources propres à l’Etat ont été injectés dans le cadre de l’acquisition de manuels et de fournitures scolaires au titre de l’année 2016-2017. En ce qui concerne le personnel enseignant, 271 professeurs titulaires du DAP/CEG et 52 professeurs titulaires du CAPES feront leur entrée pour renforcer qualitativement et quantitativement l’encadrement pédagogique des élèves’’, a soutenu le ministre des Enseignements Secondaires, tout en ajoutant que l’Etat s’engage à continuer dans cette lancée.

Le Gouverneur de la région de Tahoua, M. Moussa Abdourahamane et le président du Conseil de ville de Tahoua ont salué la tenue de ces assises à Tahoua.

Samira Sabou, envoyée spéciale(onep)

02 septembre 2016
Source : http://lesahel.org/

 

Dernière modification le vendredi, 02 septembre 2016 09:18