mardi, 20 septembre 2016 04:39

Ouverture hier, du Forum sur la validation des propositions de reforme dans le domaine de l’Enseignement Supérieur à Dosso : Proposer des reformes pour sortir le sous-secteur de l’ornière

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Enseignement Superieur Forum DossoLe Premier ministre, Chef du Gouvernement S.E Brigi Rafini a présidé hier matin, dans la salle de réunions de l’hôtel Toubal de Dosso, le forum sur la validation des propositions de reforme dans le domaine de l’Enseignement Supérieur. Ce forum qui est le premier du genre a pour objectif de faire un inventaire des textes régissant l’enseignement supérieur dans notre pays, de proposer les corrections qui s’imposent afin de proposer éventuellement les reformes nécessaires pour le développement du sous secteur. La cérémonie d’ouverture de ce forum s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement notamment ceux en charge des questions éducatives ; du gouverneur de la région de Dosso ; du Sultan de Dosso l’Honorable Djermakoye Mai Danda Seydou ; des responsables des Universités publiques du Niger et des Enseignements chercheurs.

 

La délégation du Premier ministre a été accueillie à quelques kilomètres de la ville de Dosso par le gouverneur de la région M. Moussa Ousmane et le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation M. Mohamed Ben Omar. Apres les salutations de bienvenue, la délégation s’est rendue à l’hôtel Toubal de Dosso où devait se tenir le forum. Dans son discours de bienvenue, le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane s’est réjoui du choix porté sur son entité administrative pour la tenue d’un si important forum et présidé au plus haut niveau du gouvernement. Cela estime-t-il, témoigne de l’intérêt que le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou accorde à l’enseignement supérieur qui constitue d’ailleurs un

pilier fondamental du développement socio-économique d’un pays.

Avec son Université, la région de Dosso se sent concernée par les reformes de l’Enseignement Supérieur. D’après le gouverneur, l’Université de Dosso est dotée d’infrastructures adéquates composées d’un amphithéâtre de 180 places ; 11 salles de cours, un laboratoire numérique et une connexion par fibre optique, des bureaux pour tous les enseignants etc. Pour pérenniser ses acquis, le gouvernorat de Dosso entend participer totalement à la réussite des programmes de l’enseignement. Pour se faire, ‘’nous avons gracieusement mis à la disposition du Centre des œuvres universitaires de Dosso un bus de plus de 70 places. Une collaboration fructueuse est engagée avec tous les responsables de cette Université’’, a souligné M Moussa Ousmane avant d’exhorter l’ensemble des participants à faire de ce forum de Dosso un tournant positif en matière de l’enseignement supérieur dans notre pays.

Dans le discours de lancement officiel des assises de ce forum, le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini a précisé que la révision des textes de l’enseignement supérieur est nécessaire parce que leur inadéquation et leur inadaptation s’avèrent en effet être au cœur des difficultés qui assaillent notre système éducatif de manière générale et l’enseignement supérieur en particulier. M. Brigi Rafini dit comprendre aisément l’impatience de certains acteurs de ce sous secteur en raison des difficultés actuelles. « Mais d’ores et déjà, le gouvernement est déterminé à apporter des solutions à ces difficultés », a assuré le Premier ministre, Chef du gouvernement qui souligne la nécessité de ces reformes. En effet, l’ambition du gouvernement a-t-il poursuivi est de corréler la formation aux besoins de notre économie. C’est dire que les reformes dans le domaine de l’enseignement supérieur sont nécessaires dans la mesure où elles permettront au gouvernement d’atteindre les objectifs du programme de Renaissance du Niger.

Dans ce programme, a rappelé Brigi Rafini, le gouvernement a fait le pari de relever le nombre des étudiants de 52.000 en 2015 à 100.000 à la fin du mandat, c’est-à-dire en 2021. Dans cette optique, le gouvernement s’est engagé à poursuivre la construction d’infrastructures universitaires pour accroitre les capacités d’accueil ; à créer des nouvelles filières qui répondent aux besoins du marché et à développer la recherche appliquée et la recherche fondamentale. A toutes ces réalisations viennent s’ajouter les efforts du gouvernement ayant abouti à la création de nouvelles Universités Publiques dans tous les chefs-lieux des régions. Ces efforts, a martelé le Premier ministre vont se poursuivre car l’ambition du gouvernement est de faire de l’enseignement supérieur le socle du développement économique et social de notre cher pays.

 

Enseignement Superieur Forum Dosso.2C’est dans cet esprit que le gouvernement s’est aussi engagé à soutenir, accompagner et encadrer l’enseignement supérieur privé dont le dynamisme et la contribution au développement du pays ne sont plus à démontrer. «Cependant, notre pari ne peut être tenu avec des textes inadaptés et obsolètes qui sont en déphasage avec le dynamisme du sous secteur et la forte demande enregistrée ces dernières années. C’est ce constat amer qui a conduit à la tenue de ce forum qui s’attachera d’une part à faire l’inventaire des textes régissant l’enseignement supérieur et proposer les corrections qui s’imposent et d’autre part à proposer les reformes nécessaires pour le développement du sous secteur’’, a relevé le Premier ministre Brigi Rafini avant d’inviter en particulier les participants à réfléchir sur la reforme du système d’allocation et de gestion des bourses, l’organisation des examens et concours, la problématique de la gestion des Œuvres Universitaires,

le développement des Universités Publiques et des grandes Ecoles etc.

Il est en outre attendu de cette réflexion non seulement des propositions de nouveaux textes mais aussi des modalités de fonctionnement et de gestion des différentes structures administratives dans un souci d’harmonisation et de cohérence en vue d’atteindre l’objectif d’amélioration de l’offre en matière d’enseignement supérieur public et privé. Ainsi, le présent forum, a espéré le Premier ministre devra conduire à une reforme, du moins à un meilleur cadrage de l’enseignement supérieur dans notre pays. Le Chef du gouvernement a invité les participants à une réflexion prospective, à créer les conditions pour assurer la qualité et l’accessibilité de l’enseignement supérieur au Niger afin qu’il réponde véritablement aux défis du développement et de l’émergence de notre pays.

En marge de ce forum, le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini a visité l’annexe de l’Université Technologique de Dosso implantée dans la cité de « Dosso Sogha » réalisée en 2014 à l’occasion de la fête tournante de la Proclamation de la République. Ce sont au total deux bloc qui ont été affectés à cette Université par le gouvernement pour qu’elle puisse pleinement fonctionner. C’est ainsi que la délégation du Premier ministre a

successivement visité l’amphithéâtre rénové ; les salles de cours et le

laboratoire informatique entièrement équipé et connecté et une bibliothèque virtuelle. Selon le recteur de l’Université de Dosso, Pr. Zibo Garba, tous les réaménagements de l’annexe ont été réalisés sur fonds propres de l’Université.

Hassane Daouda,

Envoyé Spécial(onep)

20 septembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le samedi, 24 septembre 2016 13:40