jeudi, 22 septembre 2016 04:21

Rencontre des responsables des structures centrales et des services déconcentrés du ministère en charge de l’Enseignement primaire : L’amélioration de la qualité de l’éducation au centre des échanges

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Palais des Congrès de Niamey abrite du 21 au 22 septembre la traditionnelle rencontre des responsables des structures centrales et des services déconcentrés du ministère de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l’Education civique. Organisée chaque année à la veille de la rentrée scolaire, la rencontre est une plateforme offerte aux principaux animateurs nationaux, régionaux, départementaux et communaux de se pencher sur des questions diverses relatives au fonctionnement de l’enseignement primaire nigérien et surtout à la gouvernance dans le système éducatif. C’est d’ailleurs pourquoi, la rencontre de cette année 2016 est placée sous le thème « Quelle gouvernance pour une éducation de qualité ? ».

En ouvrant les travaux de ladite rencontre, le ministre de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l’Education civique Dr Daouda Mamadou Marthé a adressé ses remerciements à ses collègues membres du gouvernement et aux représentants des partenaires techniques et financiers pour leur présence à la cérémonie et présenté ses condoléances aux familles des victimes des conflits armés. Et au ministre Marthé d’inviter les acteurs de la communauté éducative du Niger à soutenir et accompagner les FDS dans l’accomplissement de leurs missions de protection des populations et de sécurisation du territoire. Evoquant la rencontre, le ministre a indiqué qu’elle est un cadre d’échanges réguliers réunissant les responsables des structures centrales et déconcentrées de tout le département ministériel.

Elle offre l’occasion à tous les acteurs de se retrouver pour partager leurs expériences et réfléchir sur le fonctionnement du système éducatif, de dégager ses forces et faiblesses, les perspectives ainsi que les innovations à mettre en œuvre au cours de l’année scolaire. Ainsi, outre le thème principal de la rencontre dont le choix procède de la volonté des autorités d’améliorer les performances du système par la promotion de la bonne gouvernance, les participants échangeront sur d’autres thèmes d’actualité comme l’allocation des enseignants, la gestion administrative et le respect de la hiérarchie, la décentralisation et le transfert des ressources aux communes. Le ministre a affirmé que la bonne gouvernance rime avec la déontologie et l’éthique du métier, l’orthodoxie et la rigueur dans la gestion des biens publics, la promotion de certaines valeurs traditionnelles et ancestrales telles que l’honnêteté, le sens du partage, l’équité et le respect mutuel, d’où l’importance du thème retenu.

Le ministre Daouda Mamadou Marthé a toutefois précisé que la bonne gouvernance ne rime pas avec certaines pratiques en cours dans l’administration scolaire. Il a reconnu que la qualité de l’éducation laisse à désirer et que le besoin d’améliorer cette qualité nourrit les débats nonobstant les nombreuses réformes proposées et réalisées sur l’organisation des écoles et les programmes de formation pédagogique, le tutorat et la grande implication des parents. Après avoir souligné que la préoccupation majeure du Président de la République et du Premier ministre est la promotion de la bonne gouvernance «sans laquelle on ne saurait construire quelque chose de durable et de solide », le ministre a invité les participants à cette rencontre à mener des réflexions approfondies sur les différents sujets dont il a fait cas afin, dit-il, de «trouver une issue honorable pour notre système éducatif ».

Dans son mot de bienvenue, le secrétaire général adjoint du gouvernorat de Niamey, la région hôte, a fait cas des réalisations dont elle a bénéficiées ces dernières années. Il s’agit notamment de 1.690 salles, 1.629 latrines et 102 murs de clôture des écoles construits. Au nom du gouverneur et des populations de la région de la capitale, il a exprimé ses remerciements et sa gratitude au Président de la République pour les innombrables actions en faveur de l’école nigérienne.

Zabeirou Moussa(onep)

22 septembre 2016
Source : http://lesahel.org/