mardi, 11 octobre 2016 23:52

Commémoration de la Journée Mondiale de l’Enseignant : La Fondation Tattali-Iyali honore les enseignants à travers plusieurs prix

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tatali Iyali enseignantsC’est un Palais de Congrès de Niamey plein à craquer qui a accueilli, hier matin, la traditionnelle manifestation populaire entrant dans le cadre de la 5ème édition de la Journée mondiale de l’Enseignant, parrainée par la Première Dame, Dr Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali-Iyali. Célébrée le 5 octobre de chaque année, cette journée marque la commémoration de l’anniversaire de la signature des Conventions OIT/UNESCO de 1966 sur la condition du personnel enseignant, déclinée en 13 titres et 146 articles et complétée plus tard, en 1997 par la recommandation de l’UNESCO sur la condition du personnel de l’Enseignement supérieur.

A cette occasion, plusieurs enseignants ont été récompensés pour leur abnégation au travail, leur sens de sacrifice et la qualité de leur travail. Le thème de cette année est « Valorisons les enseignants et les enseignantes, améliorons leur statut professionnel ».

Les Présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement, les responsables d’agences et d’organisations internationales au Niger et plusieurs personnalités étaient également au rendez-vous, tout comme plusieurs centaines d’enseignants, encadreurs et élèves. Au cours de la cérémonie, la Fondation Tatali Iyali en partenariat avec les ministères en charge de l’Education ont décerné des prix à une trentaine d’enseignants et élèves issus de plusieurs régions du Niger. Ces modèles (enseignants et d’élèves) désignés par leurs pairs ont reçu des parcelles, des motos, des ordinateurs, des sacs, des tee-shirts, des pagnes, etc.

Des intermèdes musicaux signés par les artistes Black Mailer et Hadiza Mangou ont égayé le public, et juste après le ministre des Enseignants Secondaires M. Sani Abdourahmane a pris la parole au nom de ses collègues en charge de l’enseignement et de la formation, pour louer l’abnégation des enseignants et les a appelés à plus d’engagement. « L’école étant le socle de tout progrès et de transformation sociale, l’enseignant est le véritable directeur de ce changement. Le progrès et le développement auxquels aspirent toutes les communautés ne sont que la résultante de ce qui est appris, expérimenté, encadré et évalué » a-t-il déclaré.

Le ministre Sani Abdourahamane a notamment vanté les progrès réalisés par le Gouvernement à travers plusieurs initiatives dont entre autres l’adoption du statut particulier des personnels de l’éducation, les investissements massifs dans les infrastructures scolaires ; les nombreuses mesures prises dans l’optique de renforcer le dispositif d’encadrement pédagogique. A cela s’ajoutent le rétablissement du dialogue social, la création du cadre de concertation permanent regroupant tous les acteurs du système éducatif. Le ministre en charge des Enseignements

Secondaires a saisi l’occasion pour réitérer l’appel qu’il a lancé à l’endroit des syndicats d’enseignants, celui de privilégier le dialogue dans la recherche des solutions à leurs revendications.

Après les mots de bienvenue du ministre des Enseignements Secondaires, c’est à la Présidente de la Fondation Tattali –Iyali, la première Dame Dr Malika Issoufou, qu’est revenu l’honneur de lancer les activités marquant la commémoration de la journée. Occasion pour elle, de rendre hommage aux enseignants, à l’abnégation dont ils font montre dans leur travail. Elle a demandé à l’assistance de se lever et d’ovationner ces chers enseignants tout en lançant un vibrant plaidoyer pour la promotion de la Profession enseignante. Pour appuyer encore plus ce message, la première Dame a souligné depuis la 1ère célébration de cette journée en 1995 au Niger, les organisations d’enseignants n’ont cessé de porter haut leur plaidoyer pour une plus grande attention aux conditions de vie et de travail de ceux qui sont affectueusement appelés : «mouché ou madam »

Appréciant les progrès accomplis par le gouvernement en matière de valorisation de la profession, Mme Issoufou

Malika a rappelé le message adressé aux enseignants le 4 octobre dernier, qui selon elle, la réconforte dans la dynamique dans laquelle elle s’est engagée avec tous les partenaires. Elle a également encouragé le gouvernement pour les efforts permanents faits en faveur du secteur de l’Education afin de booster la qualité de l’enseignement, qui du reste, est une préoccupation permanente du Président de la République. La première Dame a promis de continuer le plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers afin que leurs appuis dans le secteur s’accroissent. Elle a précisé que sa fondation veillera à une implication plus accrue des mères dans la promotion de la scolarisation de la jeune fille et son maintien à l’école.

La Présidente de la Fondation Tattali Iyali a remercié toutes les bonnes volontés notamment le comité d’organisation qui a permis la bonne organisation de cette édition. Dr Malika Issoufou a enfin souhaité que les enseignants distingués soient des modèles pour les jeunes enseignants et enseignantes de notre pays.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

12 octobre 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 12 octobre 2016 05:16