mardi, 25 octobre 2016 21:20

Point de presse des responsables des Ministères en charge de l’Education et de la formation : Le gouvernement réaffirme sa détermination à assurer la continuité des services d’éducation dans la légalité

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le président du comité paritaire des négociations entre les Ministères en charge de l‘éducation et les partenaires sociaux a animé hier, dans la salle de réunion de l’INDRAP, un point de presse sur la situation des négociations. Au cours de cette sortie médiatique, Dr Malam Ligali Laminou également directeur de cabinet du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, s’est prononcé sur trois axes importants à savoir ; le rappel des conditions de la rentrée scolaire 2016-2017, l’attitude du gouvernement dans la recherche des solutions aux problèmes posés par la Convergence pour une Action Unitaire des Syndicats de l’Education du Niger (CAUSE-Niger) et le comportement de certains partenaires sociaux de l’éducation.

Le point de presse s’est déroulé en présence des responsables des Ministères en charge de l’Education et de la formation.

Selon Dr Malam Ligali Laminou, l’Etat a mis en place les moyens matériels et humains à la rentrée scolaire 2016-2017 pour un bon déroulement de l’année scolaire. Le matériel est acheminé à temps et les affectations au niveau de tous les ministères ont été opérées. «Sur toute l’étendue du territoire national, les parents, les élèves, les enseignants et les partenaires étaient satisfaits du déroulement de la rentrée. Le début des cours à l’échelle nationale était acceptable avec une bonne perspective de gestion du temps scolaire », a-t-il dit avant de souligner que dans le cadre du bon exercice de la fonction de l’enseignant, le statut particulier du personnel de l’éducation a été adopté.

Le président du comité paritaire des négociations entre les ministères en charge de l‘éducation et les partenaires sociaux a, cependant, déploré le comportement de certains partenaires à travers des perturbations perpétrées juste après la rentrée. « Pour ce qui est de la CAUSE-Niger, la rentrée a eu lieu le 04 octobre 2016, la convergence dépose le 06 octobre 2016, un préavis de grève. Cette attitude n’est pas à apprécier de façon positive. Ensuite, le gouvernement a ouvert une négociation conduite dans la sérénité et le respect mutuel déjà reconnue par les camarades de la CAUSE-Niger. Mais, il est à déplorer le refus du compromis par la CAUSE-Niger », a-t-il expliqué.

Les points revendicatifs sur lesquels, les deux parties se sont entendues sont entre autres ; le règlement définitif des salaires que le gouvernement a pris l’engagement de payer à terme échu. En ce qui concerne les rappels des incidences, elles seront concomitamment faites avec les salaires dès le mois d’octobre. « Déjà deux tranches ont été engagées au niveau du billetage, d’autres vont se poursuivre avant le 15 novembre. Pour la grille salariale, un travail préalable a été fait avec un comité et une simulation sera faite avec le Ministère en charge des Finances d’ici le 07 novembre. Concernant le recrutement des enseignants, 4700 enseignants auront leurs numéros matricules au plus tard le 30 novembre 2016 », a-t-il affirmé. Dr Malam Ligali Laminou regrette un point sur lequel, les deux parties ne se sont pas entendu à savoir le recrutement 2015. Selon lui, pour la souveraineté du gouvernement, il n’est pas opportun pour le moment de faire le recrutement dans le délai indiqué.

Il faut en outre dire que la partie gouvernementale se pose des questions sur l’opportunité de continuer à discuter avec ‘’une organisation non déclaré’’? « Nous leur avons demandé de nous envoyer les statuts sur la base desquels le collectif a été créé. Nous n’avons même pas les dispositions réglementaires indiquant l’existence de la CAUSE-Niger », a-t-il dénoncé avant de réaffirmer que le gouvernement, conformément à sa mission mettra tout en œuvre pour assurer la continuité des services d’éducation dans la légalité.

En prélude à ce point de presse, le ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé, celui des Enseignements Secondaires, M. Sani Abdourahamane et le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Abdoulkadiri ont tenu une réunion de prise de contact afin de mieux coordonner leurs activités dans une synergie d’actions.

Seini Seydou Zakaria(onep)

26 octobre 2016
Source : http://lesahel.org/