jeudi, 12 janvier 2017 22:47

Cérémonie de sotie de la 3ème promotion baptisée ‘’Bazoum Mohamed’’ de l’EFOPPRIMES 180 élèves en sécurité privée ont reçu leur parchemin

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Bazoum Mouhamed EFOPPRIMES Yacine DialloLe ministre d’Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed a présidé, mercredi dernier dans l’après-midi la cérémonie de sotie de la 3ème promotion baptisée ‘’Bazoum Mohamed’’ de l’Ecole de Formation Professionnelle Privée aux Métiers de la Sécurité au Niger (EFOPPRIMES). Au total, ils sont 180 élèves en sécurité privée dont huit (8) femmes qui ont reçu leur parchemin. Cette cérémonie a enregistré la présence du Haut Représentant du Président de la République, M. Seini Oumarou, du ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, des membres du gouvernement et de plusieurs invités.

Dans son mot de bienvenue, le fondateur de l’EFOPPRIMES, M. Yacine Diallo a tout d’abord salué la présence massive des invités avant d’énumérer les quelques chiffres qui font la fierté de son école. Selon lui, dans le domaine de la formation continue en partenariat avec l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Emploi (ANPE), l’école a formé 180 diplômés sans emplois dans les différentes filières de formation au cours de l’année 2016. Le taux d’embauche de ces bénéficiaires était de 80%. « Avec la Fédération Nigérienne des Luttes (FENILUTTES), nous avons formé 40 lutteurs venus des huit régions du Niger dont plus de 50% ont été embauchés par la société nigérienne de sécurité. Ceux qui n’ont pas été embauchés ont souhaité rester dans leurs régions respectives. A propos de la FENILUTTES, nous sommes fier de dire que le détenteur du sabre national, le vice champion et le 3ème de l’édition de 2017, ont tous bénéficié de la formation de l’EFOPPRIMES, des compétences qui leur ont permis de faire la différence au championnat de 2017 à Tahoua », a-t-il indiqué.

M. Yacine Diallo a en outre rappelé que la première promotion 2014 a formé 40 diplômés dont tous embauchés ; la deuxième promotion en 2015, 30 diplômés, tous ont été embauchés soit 100% ; tandis que la troisième promotion de cette année 2017, ils sont au nombre de 180 à obtenir leur diplôme.

Le promoteur de l’EFOPPRIMES a ensuite salué les efforts de l’Etat qui lui a octroyé un terrain viabilisé et compte faire de l’école un modèle dans la sous région avant de formuler des doléances sur la subvention en matière de bourse d’étude, et les orientations des diplômés vers les filières. M. Yacine Diallo a par ailleurs annoncé que dès l’année 2017, avec la dynamique de l’Etat qui vient de mettre en place un master en sécurité à l’université Abdou Moumouni de Niamey, une licence professionnelle sera créée à l’EFOPPRIMES avant de dire que son école dispose d’un conseil académique dynamique composé de hauts responsables militaires et civils.

Quant au président de la Fédération Nigérienne des Luttes, M. Aboubacar Seydou Ganda, il a salué les actions de l’école qui ont permis de former 40 lutteurs dans le métier de la sécurité dont la moitié a eu du travail. Selon lui, la formation a été gratuitement assurée par l’école. « Cette action de l’EFOPPRIMES a permis d’empêcher l’immigration des lutteurs vers les autres pays. Ce jeune homme qui est Yacine Diallo doit être soutenu et encouragé », a-t-il déclaré.

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a réitéré la volonté politique du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou de faire de la formation professionnelle et technique un secteur important dans toutes les filières. Selon lui, au regard du contexte national, sous régional et international, on ne peut qu’encourager l’EFOPPRIMES dans ce domaine de la formation en sécurité. « Vous venez donc opportunément accompagner l’Etat dans ce domaine. Nous allons vous soutenir et vous accompagner dans la construction de cette sécurité au Niger et la promotion de la formation professionnelle », a-t-il dit.

En procédant à son allocution, le ministre d’Etat ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, s’est dit très heureux que cette promotion 2017 porte son nom. Il a apprécié la qualité du travail fourni par le promoteur pour le rayonnement de l’EFOPPRIMES. « J’ai cru comprendre la qualité du travail que vous faites. J’avoue que je n’avais pas imaginé qu’à l’EFOPPRIMES vous faites les plus belles choses. Je vous félicite pour la pertinence, la qualité de l’énergie et de l’intelligence que vous y mettez. Vous êtes un modèle de jeune entrepreneur qui mérite d’être soutenu. Je suis heureux de savoir que vous avez fait preuve d’imagination au profit des jeunes lutteurs du Niger et les types de partenariat établis avec l’ANPE dans le cadre de ses missions de création d’emploi aux jeunes nigériens. Vous faites un travail qui prolonge celui que l’Etat entreprend à travers les formations dispensées aux jeunes dans le cadre des institutions nationales de prendre en charge les questions de sécurité », a-t-il dit. M. Bazoum Mohamed a enfin souligné que, le contexte actuel où il ya un besoin multiforme de sécurité, les formations que dispensent l’EFOPPRIMES répondent à un besoin bien réel.

Seini Seydou Zakaria(onep)

12 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le jeudi, 12 janvier 2017 23:00