dimanche, 22 janvier 2017 21:08

Clôture de la 2ème revue conjointe du Programme sectoriel de l’éducation et de la Formation (PSEF) : L’amélioration de la qualité du système éducatif au Niger en toile de fond

Évaluer cet élément
(0 Votes)

PSEF Education NigerLe ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation M. Mohamed Ben Omar, a procédé vendredi dernier au Palais des Congrès de Niamey, à la clôture des travaux de la deuxième revue conjointe Gouvernement/partenaires Techniques et Financiers/Société Civile au titre de l’année 2016. A l’issue des travaux de cette revue qui ont duré trois jours, les participants ont formulé des recommandations et des résolutions dont la mise en œuvre permettra de répondre aux préoccupations actuelles du système éducatif nigérien. La cérémonie de clôture de ces travaux s’est déroulée en présence des autres ministres en charge du secteur de l’éducation ; des partenaires techniques et financiers ; des gouverneurs des régions et des représentants des organisations de la société civile intervenant dans le domaine de l’éducation.

Les échanges et les discussions au cours des travaux en commission de cette deuxième revue conjointe du Programme sectoriel de l’éducation et de la Formation (PSEF) au titre de l’année 2016 ont abouti à la formulation de plusieurs recommandations. Il s’agit entre autres de mettre en place des comités régionaux du PSEF au plus tard fin février 2017 ; d’assurer la mise en place de l’opérationnalisation des comités régionaux, des organes de coordination et de pilotage au plus tard à la fin du mois de mars 2017 ; de redéfinir les missions, attributions, rôles et responsabilités de la commission nationale d’orientation du curriculum (CNOC) en intégrant toutes les composantes des partenaires de l’éducation et de la formation au sein des ministères en charge de l’éducation ; de rechercher les stratégies et modalités d’action visant à obtenir et sécuriser le financement de la reforme curriculaire ; de mettre en place un cadre unique d’échange, de coordination, de sensibilisation et de communication en matière d’élaboration du curriculum à l’intention de tous les acteurs et bénéficiaires du système de l’éducation et de la formation ; de produire avant chaque revue sectorielle un véritable bilan de l’état d’avancement de la reforme curriculaire, d’obtenir l’affirmation d’une volonté politique forte et constante pour la reforme curriculaire et enfin de réviser la

Loi du Système d’Orientation d’Educatif Nigérien (LOSEN) pour la rendre notamment conforme aux dispositions législatives et réglementaires relatives à la décentralisation.

En ce qui concerne les résolutions, les participants à cette deuxième revue conjointe ont réaffirmé leur engagement à assurer, chacun dans sa sphère de compétence, la promotion d’une éducation de qualité pour tous. Ils ont par ailleurs remercié le Président de la République, Chef de l’Etat pour son attachement et sa détermination à rendre gratuite l’école jusqu'à l’âge de 16 ans.

A l’endroit des partenaires techniques et financiers, les participants ont adressé leurs remerciements pour le soutien constant qu’ils ne cessent d’apporter à notre système éducatif.

C’est pourquoi, en clôturant les travaux de cette revue conjointe, le ministre l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation M. Mohamed Ben Omar a assuré les participants à la rencontre que le gouvernement examinera avec intérêt et diligence les recommandations formulées avant d’évoquer les perspectives de notre système éducatif. Ces perspectives sont entre autres les différentes reformes ; la mise en œuvre d’un fonds commun sectoriel et la réalisation du RESEN au cours de cette année.

Hassane Daouda(onep)

23 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le lundi, 23 janvier 2017 06:30