EDUCATION.

UAM UCL SecuriteCe projet de création d’un master professionnel en relation internationale études de sécurité et politique de paix au Niger est le fruit de l’excellente coopération entre notre pays et la Belgique. En effet, la mise en œuvre de cette formation dès Septembre prochain à l’Université de Niamey traduit l’engagement du Royaume de Belgique à soutenir le Niger sur les deux plans de la sécurité et du développement où son expertise lui permet d’apporter sa plus valeur.

Etudiants Nigeriens 10 01 14Image d'illustrationC’est tard dans la nuit du 23 Juin que l’Union des Scolaires du Niger USN et le Ministère de l’Enseignement Supérieur sont arrivés à accorder leurs violons dans le cadre des négociations engagées par les deux parties autour des revendications du puissant syndicat des étudiants. A travers ce compromis, le gouvernement est revenu sur sa décision de revoir au rabais l’aide sociale octroyée aux étudiants non boursiers mais inscrits dans les universités de l’Etat de même que le nombre de ces bénéficiaires. Ainsi les étudiants bénéficiaires de ladite aide continueront à percevoir la somme initiale à savoir 150 000FCFA au lieu des 130 000FCFA envisagés par la nouvelle réforme du tout nouveau ministre Ben Omar Mohamed.

Examen bepc 2016La session 2016 du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) a débuté, hier, mercredi 22 juin 2016, sur l’ensemble du territoire, avec 119.111 élèves qui composent en vue de l’obtention du parchemin. Ce chiffre comprend autant les élèves des écoles publiques et privées que les candidats libres. Le taux des candidates filles est de 44, 44% cette année. Les candidats sont répartis dans 375 centres.

Synaceb NigerLe Bureau Exécutif National du Syndicat des Agents Contractuels et Fonctionnaires de l’Education de Base (SYNACEB) ; s’est réuni ce jour 22 Juin 2016 en vue de se prononcer sur la situation des arriérés de salaire enseignants du Niger d’une part et la situation sécuritaire du pays d’autre part.

Après une analyse approfondie ; le BEN/SYNACEB rend publique la déclaration dont la teneur suit :

I de la situation des enseignants :

Cette année, environ 2.600 candidats repartis dans huit (8) jurys et trois (3) centres sont engagés pour la conquête du BEPC au niveau du 5ème Arrondissement de Niamey. La Direction départementale des enseignements secondaires de cette entité administrative a pris toutes les dispositions pour le bon déroulement des examens. Les présidents des Jurys, les enseignants et certains élèves ont salué la bonne organisation des examens. Au niveau de la sécurité toutes les dispositions ont été prises pour assurer la sécurité des centres avec la présence d’un nombre important des forces de défense et de sécurité notamment la gendarmerie dans les différents centres.

lMamane Sani AbdourahamaneLe ministre des Enseignements Secondaires, M. Mamane Sani AbdourahamaneC’est ce mercredi matin que débutent, sur toute l’étendue du territoire national, les épreuves du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC). A cet effet, le ministre des Enseignements Secondaires, M. Mamane Sani Abdourahamane, a prononcé, hier, le discours de lancement de la Session 2016 du BEPC.

Les épreuves du brevet d’études du premier cycle débutent aujourd’hui sur toute l’étendue du territoire national. Dans la région de Dosso, ils sont cette année, 16.172 candidats dont 6.908 filles et 9.264 garçons répartis dans 46 centres d’examens pour 47 centres de jury de correction à se lancer pour l’obtention de leur premier diplôme scolaire. Selon le directeur régional des enseignements secondaires de Dosso M. Sara Magawata, l’année scolaire dans la région de Dosso surtout dans la commune de Dosso a connu quelques soubresauts du fait des grèves répétitives des élèves souvent sans motif très justifiés.  

Mais qu’à cela ne tienne a-t-il fait remarquer ; les examens vont avoir lieu. M. Magawata reste optimiste surtout que ce n’est pas l’ensemble de la région qui a suivi ces mouvements de grève qui se sont focalisés dans les grands centres, Dosso et Birni N’Gaouré notamment. Dans la région de Dosso a-t-il indiqué, tous les acteurs abordent cet examen avec beaucoup de confiance.

Ecole Nigerienne 02L’année scolaire tire à sa fin ; elle est même déjà clôturée dans certains établissements, notamment privés, qui ne veulent surtout pas continuer à payer des heures jugées creuses aux professeurs et autres prestataires. Eh oui ! La vérité, dit-on, n’est pas toujours bonne à dire. Sauf qu’ici il s’agit de la jeunesse, de ceux-là qui sont appelés à conduire la destinée de notre pays. Si jamais son encadrement tourne à l’à peu près ou même au fiasco, c’est l’avenir de notre pays que nous hypothéquons. Ultime conseil qu’on ne dira jamais assez.

Colloque UAM AbidjanLe Département de Philosophie de l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan en Côte d'Ivoire a organisé, du 31 mai au 4 juin 2016, un colloque international sur le thème ''Politiques de la dignité''. L'Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey était représentée à cette rencontre internationale par trois enseignants chercheurs du département de Philosophie, Culture et Communication, et de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH). Il s'agit de Dr Hamidou Talibi Moussa; Dr Mounkaïla Abdo Laouali Serki, maître de Conférenc, et Dr Yacouba Halidou, qui y ont tous présenté des communications.

Le ministre de l’Enseignement primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique a procédé hier au lancement solennel des examens de fin d’année des écoles normales d’instituteurs (ENI). M Daouda Mamadou Marthé, en compagnie de ses proches collaborateurs, s’est en effet rendu à l’école normale d’instituteurs de Niamey pour donner symboliquement le coup d’envoi de ces examens qui se dérouleront simultanément dans toutes les onze (11) ENI du Niger. Cette année, l’effectif des candidats aux examens a connu une hausse sensible passant de 5000 candidats l’année passée à 6442 cette année pour l’ensemble du pays.

Page 6 sur 34