EDUCATION.

USN NigerAprès l’expiration de leur ultimatum de 72 heures au gouvernement, les scolaires nigériens ont vidé ce matin les salles de cours à l’appel de l’Union des Scolaires Nigériens USN. L’USN qui entame ainsi trois jours de boycott des activités académiques pour exiger du gouvernement la prise en compte des points de leur plate forme revendicative axée autour du payement de la bourse, des allocations, de l’aide sociale et la crise à l’université de Zinder paralysée par trois semaines de grève des enseignants chercheurs.

Bazoum Univ ZinderL’adéquation ressources financières et besoins en infrastructures est une équation difficile à résoudre pour les universités publiques du Niger confrontées à la massification des étudiants. La nécessité d’énormes investissements dans tous les domaines s’impose afin d’assurer un cadre d’étude acceptable. Mais les contingences sécuritaire et économique, la chute drastique des prix de l’uranium et du pétrole, principaux apports budgétaires, ne facilitent pas la tâche à l’Etat du Niger, jusque-là, investisseur principal des Universités.

Maman Bazanfare Recteur Univ ZinderDr Maman Bazanfaré, le recteur de l'Université de Zinder L’Université de Zinder est un établissement public à caractère scientifique, culturel et technique, créé par Ordonnance n° 2010-42 du 1er juillet 2010, modifiée par l’ordonnance n° 2010 - 81 du 09 décembre 2010. Elle a vu le jour dans le site d'implantation de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT). En 2012-2013, elle compte onze (11) enseignants- chercheurs, vingt-quatre (24) enseignants technologues et trente-huit (38) agents des Personnels Administratif et Technique (PAT).

Universite Abdou Moumouni 2016Image d'illustration C’est un SG de l’Union des Etudiants à l’Université de Niamey UENUN très remonté qui s’est présenté devant la presse pour animer un point de presse au lendemain de la violente répression de leur mouvement d’humeur par les forces de l’ordre et de sécurité. Un mouvement pour réclamer des autorités en charge des bourses le payement de la bourse du mois d’Avril commencé mais pas encore achevé.

Etudiants Nigeriens Burkina FasoA l’origine de ce mouvement d’humeur de l’union des Etudiants et Stagiaires Nigériens au Burkina-Faso le payement de leurs bourses et frais d’inscription. Pour le Comité Exécutif de l’union le retard accusé dans le payement des bourses est intolérance d’autant plus que la bourse constitue le seul moyen de subsistance de l’étudiant à l’extérieur. Aujourd’hui ce retard est de 4 à 6 mois selon les cas a indiqué le CE de l’union qui déplore le mépris avec lequel les autorités en charge de la gestion des bourses leur revendication malgré leur disponibilité au dialogue.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation avec le soutien financier du Projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur (PAES) de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) a organisé, hier à Niamey, un atelier de formation didactique pour les enseignants des Institutions d'Enseignement Supérieur (IES) du Niger.

C’est par la région de Dosso que le ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé, a entamé, dimanche dernier, une tournée de prise de contact à l’intérieur de pays. Le ministre de l’Enseignement Primaire qui est accompagné dans ce déplacement de plusieurs cadres de son département ministériel a visité l’école normale Mali-Béro de Dosso afin de s’enquérir des conditions de travail des élèves et des encadreurs.

Universite Zinder NigerAprès notre nomination à la tête de l’Université de Zinder, grande et légitime fut notre ambition d’apporter notre modeste mais exaltante contribution à la construction d’un édifice universitaire de référence. A peine commencée, la tâche est contrariée par une multitude de contraintes matérielles, financières et sociales, le retour de la violence au campus et un éventail d’incompréhensions complexes et cela d’autant plus que les difficultés sociales se traduisent par des arrêts de travail répétitifs sur de longues durées.

Bep FraudesLe ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Amani Abdou, a procédé, samedi dernier, dans l’enceinte du Lycée Issa Beri de Niamey, au lancement des épreuves sportives du Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP), session 2016. Cette année, les candidats sont au nombre de 2.951 repartis dans 15 jurys sur toute l’étendue du territoire national. La région de Niamey compte à elle seule 1.116 candidats. Le ministre Amani Abdou était accompagné par le gouverneur de la Région de Niamey M. Hamidou Garba et les cadres centraux du ministère.

Les administrateurs de l’Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications, ESMT de Dakar, sont au Grand Hôtel de Niamey pour la 36ème session du conseil d’administration de cette institution commune à sept pays africains. C’est le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique, M. Yahouza Sadissou, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette session, qui se tient du 4 au 5 mai au Niger, pays assurant depuis 2015 la présidence du conseil d’administration de l’ESMT de Dakar.

Page 7 sur 34