EDUCATION.

Le président du comité paritaire des négociations entre les Ministères en charge de l‘éducation et les partenaires sociaux a animé hier, dans la salle de réunion de l’INDRAP, un point de presse sur la situation des négociations. Au cours de cette sortie médiatique, Dr Malam Ligali Laminou également directeur de cabinet du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, s’est prononcé sur trois axes importants à savoir ; le rappel des conditions de la rentrée scolaire 2016-2017, l’attitude du gouvernement dans la recherche des solutions aux problèmes posés par la Convergence pour une Action Unitaire des Syndicats de l’Education du Niger (CAUSE-Niger) et le comportement de certains partenaires sociaux de l’éducation.

Ismael Badroum Mouddour ZakaraLe directeur de cabinet du ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, M. Ismael Badroum Mouddour Zakara, a animé, hier dans l’après-midi au Ministère, un point de presse relatif à la rencontre entre le Ministère de l’Enseignement Primaire et les partenaires sociaux, plus précisément le SYNACEB. Ce syndicat observe, pour la troisième fois, un mot d’ordre de grève depuis la rentrée scolaire 2016-2017. Actuellement, le SYNACEB est en grève de 72 heures à compter du 19 octobre 2016, alors même que le Gouvernement est à pied d’œuvre pour éponger l’ensemble des arriérés de salaire des enseignements.

Le lundi 19 septembre 2016, les élèves des Lycées et Complexes d’Enseignement Secondaire (C.E.S) ont repris le chemin de l’école dans un contexte marqué par un regain d’espoir fondé sur la bonne organisation des derniers examens de fin d’année. De façon générale, les rentrées scolaires au niveau du sous-secteur des Enseignements Secondaires se sont effectivement tenues. Néanmoins, quelques portes de classes sont restées fermées, car certains syndicats ont maintenu leur mot d’ordre de grève.

Selon le président de l’Association des Parents d’Elèves, la rentrée académique 2016-2017 a suscité au départ beaucoup d’inquiétudes chez bon nombre des Nigériens au vu du nombre des mois impayés accumulés par les enseignants contractuels et du mouvement de grève annoncé par les structures syndicales de l’Enseignement. Le non payement des pécules des enseignants contractuels est en effet un problème réel qui a fait que ces derniers ont perdu l’espoir d’avoir gain de cause.

En prélude à la rentrée scolaire de cette année, les différents ministères avaient organisé des rencontres annuelles des cadres de leurs entités respectives. Au Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, cette rencontre s’est déroulée à Zinder, et c’est le ministre Abdou Amani qui l’a présidée en présence des   cadres et des partenaires sociaux (les syndicats).

Tatali Iyali enseignantsC’est un Palais de Congrès de Niamey plein à craquer qui a accueilli, hier matin, la traditionnelle manifestation populaire entrant dans le cadre de la 5ème édition de la Journée mondiale de l’Enseignant, parrainée par la Première Dame, Dr Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali-Iyali. Célébrée le 5 octobre de chaque année, cette journée marque la commémoration de l’anniversaire de la signature des Conventions OIT/UNESCO de 1966 sur la condition du personnel enseignant, déclinée en 13 titres et 146 articles et complétée plus tard, en 1997 par la recommandation de l’UNESCO sur la condition du personnel de l’Enseignement supérieur.

Ecole Issa Beri 50ansLe lycée Issa Béri de Niamey a célébré, hier lundi 10 octobre 2016, le 50ème anniversaire de sa création. Cette célébration est placée sous le signe des retrouvailles pour un partage d’expérience de vie sociale et académique entre les anciens et nouveaux élèves de cet établissement d’enseignement professionnel et technique. Une occasion saisie par les organisateurs pour parler de l’historique, de la qualité et la rigueur des encadrements dans cet établissement depuis sa création. Les anciens élèves présents à cette cérémonie ont pris la parole avec émotion pour rappeler les grands moments de leur passage au niveau de ce prestigieux établissement.

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Abdou Amani, a officiellement procédé, samedi dernier à Dogondoutchi, au coup d’envoi des travaux du projet de construction du lycée technologique. Ces travaux sont financés par la Banque Mondiale à travers le Projet de Développement des Compétences PRODEC pour un coût de 825 millions de francs CFA. Ils dureront dix mois et concerneront la construction de nouveaux bâtiments et la réfection des classes existantes. Les différents travaux sont exécutés par l’entreprise EURO-WORLD INTERNATIONAL.

Angela Merkel Education NigerEn visite officielle, hier à Niamey, la Chancelière Allemande Angela Merkel s’est rendue à l’école primaire Goudel II pour s’imprégner de la formation dispensée aux jeunes écoliers qui seront la future élite de notre pays. Accompagnée par le ministre en charge des Affaires Etrangères M. Ibrahim Yacoubou et celle de la Population, Mme Kaffa Rekiatou Christelle Jackou, la Chancelière allemande a été accueillie par le ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education

Civique Dr. Daouda Mamadou Marthé, entourés de ses proches collaborateurs ; du gouverneur de la Région de Niamey et des responsables communaux.

Rentree Maradi 2016 2017Le coup d’envoi de l’année scolaire 2016-2017 a été donné, mardi dernier, à Maradi par le ministre des Enseignements Secondaires, M. Sani Abdourahmane qu’accompagne le gouverneur de la Région, M. Zakari Oumarou, le président du conseil régional, M. Paté Balla, les députés nationaux, le secrétaire général du gouvernorat de Maradi, M. Harouna Assakaley, les conseillers techniques du Président de la République et du Premier ministre MM Galadima Rabiou Daouda et Harouna Mayaou, les responsables régionaux de l’éducation nationale et ceux des forces de défense et de sécurité.

Page 3 sur 34