Education

Le concours d’entrée dans la section spéciale des Ecoles Normales d’instituteurs (ENI) de Dosso, Tahoua, Tillabéry, Niamey et Zinder pour la formation des instituteurs au titre de l’année scolaire 2017-2018 a été lancé samedi dernier. C’est à l’Ecole Balafon de Niamey que la ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Mme. Amadou Aïssata a donné le coup d’envoi de ce concours.

Cette année, l’organisation du concours d’entrée dans la section spéciale des Ecoles Normales d’Instituteurs a été confiée au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. À 8 heures précises, la ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Mme. Amadou Aïssata a procédé à l’ouverture des épreuves et la distribution des premiers sujets du concours d’entrée dans la section spéciale des Ecoles Normales d’Instituteurs. Le concours a commencé par l’épreuve de français qui est commune à tous les candidats. L’exercice porte sur un texte intitulé ‘’le Roi Doum’’. La ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative a saisi cette occasion pour prodiguer quelques conseils aux candidats: « pas de fraude, de tricherie ou autre mouvement suspect. Pas de communication entre les candidats, seuls les plus méritants seront déclarés admis», leur a-t-elle dit, avant de les exhorter à se concentrer sur leurs épreuves, de compter sur eux-mêmes et de faire preuve d’intégrité.

Imprimer E-mail

Education