Forfait Albarka

Préparatifs des examens du Baccalauréat : Candidats et enseignants s’activent avant le Jour J

L’année académique 2016-2017 a connu des perturbations qui ont causé un retard dans l’exécution du programme scolaire dans certaines disciplines. Du fait de cette situation difficile, certains candidats au baccalauréat ont dû recourir à des cours de renforcement de niveau pour mieux affronter les examens.

À quelques jours des examens du baccalauréat qui débuteront le 11 juillet prochain sur toute l’étendue du territoire national, les candidats s’activent pleinement pour affronter les épreuves. C’est le cas de certains élèves des lycées Issa Korombé et   Sonni Ali Ber. « On n’a pas eu à faire suffisamment d’exercices pour bien préparer les élèves. Je ne dirai pas qu’on a rien fait, mais on n’a pas pu exécuter tout ce qui est prévu compte tenu des grèves répétées des enseignants et des élèves. D’autre part, il faut souligner que cela dépend des matières. Dans certaines disciplines on a pu achever le programme, dans d’autres on était obligé de donner des fascicules pour pouvoir rattraper les retards», confie Monsieur Zakaria, enseignant de mathématiques en Terminale D au lycée Issa Korombé.

Le problème de la finition du programme est remédiable selon Seydou Mamane, enseignant de Terminale C qui assure avoir terminé son programme de mathématiques. «On a pu finir les cours scientifiques. Concernant les disciplines littéraires, on est en retard mais on est confiant pour le bac», déclare Amadou Saley Hamza, élève en Terminale C. L’ambiance des préparatifs du baccalauréat est la même au lycée Sonni. Les candidats s’exercent dans les classes et discutent des épreuves antérieures du baccalauréat. Pour Adjakpa Caleb, élève en terminale A, les programmes dans toutes les disciplines sont achevés et il se dit «prêt » pour affronter les examens. «Les candidats ont le souci de la réussite. On est là pour les accompagner jusqu’au samedi. C’est la fièvre de l’examen. Je crois qu’ils la vivent déjà », témoigne Germain Koffo, principal et enseignant de philosophie de Terminale A au Sonni.

Joel Gandi et Mahamane Sani Idi Bohari (Stagiaire)

07 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education