Orange Promo Tabaski

DREP/Zinder : 166 contrats d’enseignants contractuels résiliés et 34 suspensions prononcées

DREP/Zinder : 166 contrats d’enseignants contractuels résiliés et 34 suspensions prononcées A Zinder le Directeur Régional de l’Enseignement Primaire (DREP), Barrou Chékaraou, a eu la main lourde en prenant la décision de procéder à la résiliation des contrats des enseignants contractuels de l’enseignement primaire, conséquences de l’évaluation de capacité des enseignants contractuels tenue le 15 Juillet dernier.

Les enseignants contractuels n’ayant pas composé , le 15 juillet dernier, optant ainsi pour le suivi du mot d’ordre de boycott de leurs syndicats sont sanctionnés. Il s’agit de 166 enseignants qui voient ainsi leurs contrats résiliés auxquels s’ajoutent 34 suspensions portant le nombre total des sanctionnés à 190. Pour ceux qui ont vu leur contrat résiliés, le DREP a toutefois ajouté ’’…qu’ils doivent justifier individuellement les raisons de leur comportement avant d’être repris et cela après décision du ministère de l’enseignement primaire, de l’alphabétisation de la promotion de langue nationale et de l’éducation civique…les dites justifications doivent être transmises par écrit accompagnées des pièces. Le cas échéant tout autre discours contraire serait vain et de nul considération…’’. Pourtant selon Yaou Abdou, SG Synaceb Zinder, il y a des enseignants qui ont composé le 15 juillet dernier et qui ont vu leur contrat résilié. Les syndicalistes de synergie cause synaceb nous apprennent que sur les 30 inspecteurs de la région qui ont reçu l’ordre du DREP, la plupart n’ont pas tardé à se mettre au travail. Ils n’ont pas hésité à procéder à la résiliation des contrats des 166 enseignants. D’autres, par contre, considérés par les enseignants comme ceux qui ont vraiment mérité leur titre d’inspecteurs ne l’ont pas fait jusqu’ici. Cette décision de DREP de résilier les enseignants est jugée illégale et non conforme à la loi relative ce contrat a dit Yaou Abdou SG synaceb Zinder. Elle est inadmissible, car pourquoi c’est à Zinder seulement que cette décision est prise dans tout le Niger s’est-il interrogé. Déjàs selon les enseignants suspendus et résiliés, le problème est pris en charge par le bureau national du Synaceb. Le conseil d’Etat sera saisi de la question incessamment.

Contacté par le quotidien LA NATION, le Directeur régional de l’enseignement primaire (DREP) s’est dit occupé. Ne disposant pas donc du temps pour expliquer clairement les motivations de sa décision et les raisons de la sanction des enseignants ayant composé le 15 juillet 2017.

Selon les enseignants, conscient de la gravité de la décision qu’il venait de prendre, pour éviter une pluie de réactions, il a préféré répondre aux abonnés absents. Mais aux dernières nouvelles, nous apprenons qu’il se trouverait dans la cité des Djermakoyes , où il assisterait à une importante réunion.

Amadou Mahamadou (Zinder)

 10 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Education