Forfait Albarka

Zinder : Une flambée de lettres de résiliation aux enseignants contractuels

Zinder : Une flambée de lettres de résiliation aux enseignants contractuels Les résultats de l’évaluation des capacités des enseignants contractuels, session de rattrapage du 21 août dernier, viennent d’être publiés. Ils sont moins catastrophiques que ceux des évaluations du 15 et 16 juillet dernier. Pour ceux qui doutent de la volonté du ministère de l’enseignement primaire de l’alphabétisation, de la promotion de langue nationale et de l’éducation civique de renvoyer les enseignants contractuel ayant obtenu entre 0 et 3/20 et ceux qui avaient refusé de subir l’évaluation, la phase pratique de leur exclusion se concrétise avec ces lettres de résiliation de contrat de travail envoyées aux intéressés. Lettre ainsi libellé « l’inspecteur de l’enseignement primaire à Messieurs et Mesdames. Objet ; résiliation de contrat de travail ».

A l’occasion de l’étude des dossiers dans la perspective du contrôle d’aptitude professionnelle des enseignants craie en main organisé le 15 et 16 juillet 2017, il nous est donné de constaté que vous avez versé un faux diplôme à votre dossier de candidature. Pour ce motif, j’ai le regret sans préjudice de poursuite judiciaire de vous notifier la résiliation de votre contrat à compter du 1er septembre 2017.

Cependant vous avez droit à :

  • L’octroi de l’indemnité compensatrice des congés non due ;
  • La délivrance d’un certificat de travail… ».

Par la seconde lettre il est notifié à la 2ème catégorie des enseignants contractuels à exclure « la résiliation du contrat pour insuffisance professionnelle à compter du 1er septembre 2017 ». Cependant, ayant joui de leur congé annuel ils ont droit à :

  • L’octroi d’une indemnité compensatrice de préavis équivalent à un mois de salaire ;
  • L’octroi d’une indemnité de licenciement ;
  • La délivrance d’un certificat de travail.

La première réaction des syndicalistes de SYNERGIE-CAUSE SYNACEB a été d’envoyer à leurs camarades concernés par ces résiliations des modèles de lettre à remplir : un modèle pour les contractuels détenteurs de faux diplômes ; un pour ceux ayant refusé de se faire évaluer, et un autre modèle pour les enseignants contractuels ayant obtenu des notes d’évaluation inférieures ou égales à 3/20. Ces lettres doivent être signées par les inspecteurs dont relèvent les contractuels concernés et cela avant le 1er septembre 2017. Puisque ces mesures prennent effet dès le 1er septembre. Pour YAOU ABDOU, secrétaire général de SYNACEB Zinder, cette résiliation est illégale. L’une des preuves c’est le préavis du gouvernement aux résiliés qui est postérieur à leur exclusion. La décision sera attaquée en justice.

Amadou Mahamadou (Zinder)

05 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Education