Forfait Albarka

Vacation dans les écoles privées a Zinder : les enseignants du secondaire paniquent

Après les enseignants contractuels du primaire, ce sont ceux du secondaire qui sont à présent dans le viseur du ministère de l’enseignement secondaire. Ce n’est pas une évaluation d’aptitude qu’ils vont subir comme leurs homologues du secteur primaire. Mais ils sont soumis désormais à une autorisation d’enseigner dans les écoles privées du secondaire. Un arrêté émanant de ce ministère vient de leur parvenir.  Arrêté portant réglementation du service de la vacation dans les établissements privés d’enseignement secondaire. Dans son article 4, désormais  « tout enseignant du secteur public désirant servir dans des établissements privés d’enseignement secondaire en qualité de vacataire doit constituer un dossier… »  Suivant lequel il lui sera autorisé la vacation ou non. Dans le dossier, en plus des pièces traditionnelles, il y a un reçu de 5.000 FCFA à verser au compte N° 4203088 du trésor national et surtout le tableau de service de l’année en cours signé par le chef d’établissement et contre signé par son Directeur Départemental des Enseignements Secondaire( DDES) ou son inspecteur de l’enseignement secondaire franco-arabe. Sans autorisation du ministère de l’enseignement secondaire,  des sanctions sont prévues contre l’établissement d’abord, ensuite l’enseignant contrevenant. De façon explicite en  l’article 6 de cette lettre, il est dit « toute personne qui aura enseigné à titre temporaire ou permanent dans un établissement privé d’enseignement secondaire sans avoir obtenu l’autorisation préalable sera  frappé d’une interdiction d’enseigner dans les établissements privés d’enseignement secondaire prononcée  par un arrêté du ministre des enseignements secondaires.


Une fermeture provisoire d’au moins un an sera prononcée contre l’établissement qui aura sciemment employé des personnes sans autorisations officielles.
Les missions de contrôle de la direction en charge de l’enseignement secondaire privé dresseront la liste des contrevenants ».
Ainsi depuis quelques jours, au niveau des établissements secondaires privés c’est  la panique et l’inquiétude d’autant que la plupart de leur personnel enseignant est constitué de vacataires venant principalement des lycées et collèges publics. Avec cette nouvelle disposition le retard du démarrage des cours en début d’année 2017-2018 ou tout simplement le manque d’enseignant dans certaines disciplines toute l’année scolaire en cours est inévitable.
Les enseignants du secteur secondaire de l’éducation ne cachent plus leur inquiétude. Puisque sans les heures de vacation, les salaires ordinaires même lorsqu’ils sont payés régulièrement ne suffisent plus à joindre les  deux bouts.
L’avantage de l’application de cette nouvelle mesure en plus de renflouer le compte du trésor national  obligera le chef d’établissement privé de l’enseignement secondaire à recruter des enseignants qu’ils utiliseront en plein temps plutôt que d’avoir toujours plus de vacataires que d’enseignants permanents. Ainsi il y aura beaucoup plus de création d’emploi dans ce secteur.
AMADOU MAHAMADOU
ZINDER

07 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Education