Forfait Albarka

Table de concertation régionale sur la scolarisation des filles

Le ministère de l’Enseignement Primaire de l’éducation, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique (MEP/A/PLN/EC), à travers la Direction de la Promotion de la Scolarisation des Filles, a organisé une table de concertation régionale sur la scolarisation des filles dans la région de Tillabéry. Financée par le Projet d’Appui à une Education de Qualité(PAEQ), cette table de concertation régionale a pour objectif d’analyser les questions de la scolarisation des filles.

Procédant à l’ouverture de cette rencontre, le Secrétaire Général du gouvernorat de Tillabéry, Monsieur ZAKOU MOUNKAILA a indiqué que cette table de concertation est une des initiatives entreprises par le gouvernement pour booster la scolarisation des filles conformément aux dispositions de la constitution du 10 novembre 2010, de la loi d’orientation du système éducatif nigérien (LOSEN) et de l’engagement du Président de la République qui a fait de la scolarisation des filles une de ses priorités. Notre pays, a-t-il dit, a souscrit aux objectifs du développement durable (ODD), et cela a été pris en compte dans le programme sectoriel de l’éducation et de la formation 2014-2024 dont l’une des options retenues porte sur l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour accélérer la scolarisation des filles. Cette stratégie ne peut engendrer des résultats escomptés sans l’adhésion et la participation de toute la communauté, d’où la nécessité d’une concertation avec les acteurs clefs. ZAKOU MOUNKAILA a salué l’initiative de la Direction de la Promotion de la Scolarisation des Filles qui a donné l’opportunité d’analyser la question de la scolarisation des filles afin de lui trouver des solutions au niveau de la région de Tillabéry. A l’issue de cette table de concertation régionale, le défi est de changer les comportements des parents afin de les amener à accepter d’inscrire les enfants à l’école et de les maintenir le plus longtemps possible.

Soumaye Saley Harouna (Tillabéry)

06 novembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Education