Université Abdou Moumouni de Niamey : Mort d’un étudiant sur le campus

Université Abdou Moumouni de Niamey : Mort d’un étudiant sur le campusDaoui Chaibou Sahabi, étudiant de 25 ans en 3ième année à la Faculté des sciences, a trouvé la mort le samedi 7 avril 2018 sur le campus universitaire. Il a rendu l’âme suite à une chute du bâtiment K de la cité. Le défunt est né le 31 décembre 1993 à Tounkouré dans le département de Madaoua. Avant la journée fatidique du samedi 7 avril, il était étudiant en Biologie. Les circonstances de la mort de l’étudiant demeurent non élucidées.

Mais pour le comité exécutif de l’Union des étudiants nigériens à l’Université de Niamey qui a animé un point de presse dimanche dernier, ‘’la situation de crise que traverse l’université aurait aiguisé la maladie de l’étudiant’’. Selon le comité exécutif de l’UENUN, ‘’ des frustrations accumulées et mal digérées ne peuvent qu’aboutir à des situations similaires’’. Ces propos du CE de l’UENUN conforte l’hypothèse selon laquelle la mort de l’étudiant serait accidentelle puisque souffrant de ‘’problème de santé’’.

Ce drame intervient aussi à un moment où les scolaires commémorent l’anniversaire de la mort de Mallah Bagalé, étudiant en troisième année au département de sociologie. Il a perdu la vie l’année dernière lors d’une manifestation estudiantine. Pour ce cas précis, le syndicat des scolaires a porté l’affaire devant les tribunaux afin que justice soit rendue. A cet effet, une commission d’enquête a été mise en place aux lendemains de la tragédie pour déterminer les circonstances de l’incident. La commission a rendu public un rapport dans lequel il a été clairement indiqué que ‘’ le rapport de la Police Scientifique corrobore la thèse du tir à bout portant à moins de 100 m et écarte en même temps l’hypothèse d’une chute fatale sur une quelconque pierre’’.

Aussi, depuis le mois de février, les activités académiques à l’université de Niamey sont perturbées par une série de grève résultante d’un bras de fer qui oppose les Enseignants chercheurs aux étudiants.
M. H

17 avril 2018
Source : L'Actualité

Imprimer E-mail

Education