Début hier des examens du BTS d’Etat : Le ministre en charge de l’Enseignement supérieur procède au lancement officiel des épreuves à Maradi

Les épreuves écrites des examens du Brevet de Technicien (BTS) d’Etat ont débuté hier dans les différents centres retenus à cet effet. Le lancement officiel dudit examen a été donné depuis le centre de Maradi par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation M. Yahouza Sadissou.

Pour cette session 2018, ils sont au total 2.951 candidats inscrits dans les 19 filières retenues. Ils sont repartis dans 12 jurys et composeront dans quatre (4) centres à savoir Niamey, Maradi, Tahoua et Zinder. Après avoir ouvert, l’enveloppe scellée contenant la première épreuve écrite dans une des salles du centre de Maradi, le ministre Yahouza Sadissou a prodigué les conseils usuels aux candidats. Il leur a notamment demandé de se concentrer sur leur sujet et de ne compter que sur leurs propres efforts.

Rappelant les préoccupations et les objectifs du gouvernement en matière d’organisation de cet examen, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a insisté sur la détermination du gouvernement à organiser des examens propres en vue de la délivrance des diplômes crédibles. C’est du reste dans cette optique que des innovations ont été apportées depuis 2016, par l'Office national des examens et concours du supérieur (ONECS). Le tout pour « moderniser l'organisation de cet examen, renforcer la crédibilité des résultats et mettre à la disposition de l’État et du secteur privé des cadres qualifiés et aptes à relever les défis du développement» selon les mots du ministre Yahouza.

Aussi contrairement, aux années antérieures, précise le ministre l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation « seuls les candidats détenteurs d'un diplôme de Bac ou d’un diplôme académiquement équivalent ont été autorisés à passer cet examen » pour cette édition 2018. Toujours, selon le ministre Yahouza Sadissou, des moyens humains, matériels et financiers nécessaires pour un bon déroulement ont été déployés.

Siradji Sanda(onep)

 28 août 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer