Initiative de rapprochement des anciens diplômés des universités américaines d’Afrique francophone de l’Ouest : Vers la création d’un réseau des anciens diplômés et stagiaires des universités américaines

Une mission américaine composée de la Directrice des programmes Out Reach à Africa America Intitute (New York) aux USA, Mme Mariama Sow, et du Professeur Ousseina Halidou, professeur titulaire à l’université de Rutgers (USA) sillonne depuis quelques jours les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest en vue de renouer le contact avec les anciens diplômés des universités américaines. A Niamey, la rencontre de prise de contact entre la mission et les anciens diplômés des universités américaines est prévue le jeudi 29 août prochain, à partir de 16 heures, au centre culturel Américain.

Comme le précise le Coordonnateur des réseaux au Niger, le Médecin Ph. D Saidou Hangadoumbo, cette mission s’inscrit dans le cadre d’une initiative visant à rapprocher ces anciens étudiants des USA, cela dans la perspective de la création d’un réseau qui ambitionne de galvaniser et créer une synergie d’actions des réseaux d’Africa America Institute (AAI) et de l’Université de Rutgers, aux USA. « Pour faire avancer le but institutionnel d’Africa America Institute (AAI) et de l’Université de Rutgers (USA), ces deux institutions lancent un réseau multigénérationnel, multidisciplinaire et transnational très fort, qui fonctionnera à la fois comme une force de changement positif et une source inégalée pour toute personne vivant hors d’Afrique qui cherche une expertise à l’intérieur du continent et du Niger en particulier », souligne Ph. D Saidou Hangadoumbo.

Cette initiative de rapprochement entre les anciens diplômés et stagiaires des universités américaines des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest vise à améliorer et maintenir la communication entre les membres du réseau des diplômés d’AAI et l’Université de Rutgers. En effet, souligne le coordonnateur du réseau nigérien, « ces anciens diplômés, qui sont la preuve de l’impact de ces institutions, représentent une source de capital humain, de réseaux de savoir et professionnel, non assez exploitée par les décideurs et acteurs majeurs du continent Africain ».

Le réseau a pour objectifs de recruter les “Champions Alumni” du Benin, du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Togo pour conduire les activités relatives aux anciens diplômés qui encourageraient une participation élevée à la réunion des anciens diplômés de Niamey, en Novembre 2019 ; encourager les anciens diplômés à donner leurs contacts et autres informations pertinentes pour constituer une base des données des anciens diplômés ; participer à des documentations vidéos montrant le degré d’impact de leur réseau ; communiquer et collaborer mutuellement à travers des projets pertinents et servir comme des ambassadeurs de AAI et l’Université de Rutgers à travers et entre les générations ; et faire avancer le but institutionnel de l’AAI et de l’Université de Rutgers par un réseau AAI multigénérationnel, multidisciplinaire et transnational très fort.

Africa American Institute (AAI), faut-il rappeler, était fondé en 1953 à Washington et transféré à New York plus tard. Il a été l’institution qui coordonnait les objectifs d’enseignement supérieur et de formation de l’USAID entre 1963 et 2003. Il a fait le recrutement, le placement et le suivi des étudiants Africains des programmes de renom comme the African Graduate Fellowship Project (AFGRAD PROGRAM), the African Training for Leadership and Advanced Skills Project (ATLAS), International Visitors Program (IVP), Africain Scholarship Program of American Universities (ASPAU).

Environ 3.263 Africains, parmi lesquels des centaines de Nigériens, étaient formés dans 52 pays. Les programmes AFGRAD et ATLAS ont eu un impact considérable dans le domaine professionnel, du leadership, organisationnel, institutionnel et sectoriel, la durabilité et le développement de la femme.

L’Africa America Institute a aussi coordonné les programmes ‘’International Visitors Program’’ (IVP) et ‘’African Scholarship Program of American Universities’’ (ASPAU). Pour sa part, l’université Rutgers a initié son programme Rutgers Mandela Washington YALI. C’est ainsi que, pour créer une synergie d’actions, AAI collaborera sur cette initiative avec l’université de Rutgers (USA) qui partage son but et ses objectifs de ses anciens diplômés.

Assane Soumana(onep)

28 août 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education