Fin de la 15ème édition du Festival Culturel et Scientifique des Clubs UNESCO Universitaires de l’Afrique de l’Ouest à Kara : Le Nigérien Almoustapha Hassane Ambarka élu nouveau Secrétaire Général du RESCUAO

Le Festival Scientifique et Culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l’Afrique de l’Ouest (FESCUAO) s’est déroulé du 2 au 6 septembre 2019 à Kara (Togo). Par la même occasion, le Réseau des Clubs UNESCO Universitaires de l’Afrique de l’Ouest (RESCUAO), l’institution en charge de l’organisation de l’évènement, a renouvelé son Secrétariat Général. A l’issue des sessions du Comité Inter Universitaire pour la Préparation et la Gestion (CIUPG/FESCUAO), les cinq (5) membres du bureau du Secrétariat Général ont été renouvelés lors des élections qui se sont déroulées du 6 au 7 septembre 2019 à la Maison des jeunes de Kara. Le candidat présenté par le Club UNESCO de l’Université Abdou Moumouni de Niamey au poste du Secrétaire Général a été élu à l’unanimité des quatre (4) pays présents pour un mandat de deux (2) ans.

Pour rappel, le FESCUAO regroupe six (6) pays membres, à savoir le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et le Togo. Il se tient, chaque deux (2) ans dans l’un des pays membres du RESCUAO. Prévue au Bénin il y a deux (2) ans, cette 15ème édition n’a pas pu se tenir à Cotonou et Abomey-Calavi. Les problèmes d’ordre organisationnel ont amené le Secrétariat Général et les pays membres regroupés au sein du CIUPG/FESCUAO à délocaliser l’édition au Togo. Le Niger, le Mali, le Burkina Faso et le pays hôte, le Togo, ont répondu présents à cette édition à laquelle le Bénin n’a pas pu assister.

Ainsi, après les activités culturelles, artistiques, scientifiques (communication) les quatre pays ont renouvelé le Secrétariat Général du RESCUAO. Une nouvelle équipe a été ainsi installée. M. Ambarka Hassane Almoustapha du Niger a donc été élu Secrétaire Général du RESCUAO et remplace le Burkinabé Thomas Bouda. Les autres membres du bureau sont le Secrétaire Général Adjoint, Sarata Nianfo du Mali, le Secrétaire aux Finances Bakouin Mamadou du Burkina, le Secrétaire à l’Organisation et à la Planification Alou-Egnim Mewezinnoh du Togo et le Secrétaire à la Communication et à l’Information Ousmane Chaibou Saïdou du Niger. Le Comité a aussi choisi le Togo, seul candidat, pour organiser et accueillir la 16ème édition du FESCUAO en 2021.

Lors de la passation de témoin entre le Secrétaire Général sortant et entrant, les deux responsables se sont tous réjouis du bon déroulement de cette édition, accueillie par le Club UNESCO Universitaire de Kara. Ils ont remercié les pays membres du RESCUAO pour leur implication dans l’organisation et la tenue de cette 15ème édition. Dans le communiqué final de fin des travaux, les pays participants ont adressé leurs remerciements et leurs félicitations aux autorités togolaises en général et à celles de Kara en particulier pour avoir accepté d’accueillir cette 15ème édition.

Dans son discours de clôture des travaux et des festivités, le nouveau Secrétaire général du RESCUAO, M. Almoustapha Hassane Ambraka, a invité l’ensemble des pays membres à œuvrer davantage au rayonnement des idéaux et valeurs de l’Unesco dans notre espace. Il a promis de travailler pendant les deux (2) ans pour la bonne préparation et organisation de la 16ème édition du FESCUAO. « Les défis sur lesquels nous allons nous atteler dans les jours à venir sont la recherche du financement pour la construction du siège de l’institution qui se trouve au Bénin à l’Université Abomey-Calavi, l’enregistrement du réseau auprès des autorités compétentes et enfin l’organisation et la tenue de la prochaine édition au Togo », a-t-il déclaré. Pour gagner ce pari, le Secrétaire Général a demandé la mobilisation de tous les pays membres.

Ali Maman Envoyé spécial

13 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education