Dosso : Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques procède au lancement de la rentrée scolaire 2019-2020

Le ministre des Enseignements professionnels et techniques, M. Tidjani Abdoulkadri a officiellement lancé le mardi 1er octobre dernier, au centre professionnel et technique de Dosso, la rentrée scolaire 2019-2020  dans les niveaux de la formation professionnelle et technique, du collège et du primaire. La cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la région de Dosso, des autorités administratives et coutumières, des cadres centraux et régionaux de l’éducation ainsi que des partenaires du secteur de l’éducation. A l’issue de ce lancement, la délégation ministérielle a visité plusieurs établissements publics et privés dans la commune de Dosso.

Pour cette année, ils sont 378.460 élèves du primaire, 71.810 élèves du secondaire et 7.218 élèves pour la formation professionnelle répartis dans toute la région de Dosso.Dans tous les établissements visités, le ministre des Enseignements professionnels et techniques a constaté l’effectivité de cette rentrée scolaire. Les élèves et les enseignants sont sur place et  le dispositif nécessaire pour un bon fonctionnement de l’école est en place principalement en ce qui concerne le matériel scolaire qui peut tenir au moins un trimestre.

En ce qui concerne l’enseignement professionnel, le ministre a trouvé des équipements au niveau des ateliers et toutes les conditions sont réunies pour que les cours puissent démarrer dans de bonnes conditions. Au cours des échanges qu’il a eus avec les élèves et le corps enseignant, le ministre des Enseignements et  professionnels et techniques a attiré l’attention des uns et des autres pour que cette année soit une année de stabilité. « Le gouvernement s’est engagé à honorer tous les engagements pris dans le protocole d’accord et a souhaité que cette année soit calme », a précisé M. Tidjani Abdoulkadri.

Le ministre Tidjania, d’autre part, encouragé et félicité les établissements privés pour le partenariat qu’ils entretiennent avec les établissements publics et a apprécié à sa juste valeur l’implication des autorités locales dans ce processus de décentralisation avec notamment le transfert de compétences dans le domaine du secteur de l’éducation. Par ailleurs, le ministre des Enseignements professionnels s’est réjoui de la progression au niveau de l’enseignement technique. « Nous sommes a-t-il notifié sur le cap des 40%  assignés à notre département ministériel ».La question de la scolarisation de la jeune fille a aussi été abordée par le ministre Tidjani. « Dans certains établissements, les filles sont majoritaires ; ce qui prouve l’amélioration de la scolarisation en générale et celle de la jeune fille en particulier », a-t-il précisé.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso

03 octobre 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education