COVID-19/Ecole Normale Supérieure de l’Université de Niamey : Présentation d’une machine automatique de lavage des mains à énergie solaire

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie la COVID-19, les innovations et les initiatives en matière de conception de dispositifs de lavage des mains se succèdent dans notre pays. C’est le cas de cette machine à système automatique conçue par les étudiants de l’École Normale Supérieure (ENS) de l’Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey. La machine a été présentée le 11 juin 2020, au ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou, par ses concepteurs, dans l’enceinte de l’École.

La machine est constituée d’un dispositif de stockage d’eau et de solution de savon, de robinets, d’un lavabo, d’une carte électronique disposant d’un microcontrôleur programmable, d’un dispositif de commande, d’un système de refroidissement des composants électroniques, d’une source d’énergie (panneau solaire PV), d’une batterie de stockage, d’une lampe d’éclairage, et enfin d’un système d’évacuation d’eau usée. Elle est conçue dans le laboratoire d’énergétique, d’électronique, d’électrotechnique, d’automatique et d’informatique industrielle de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, en collaboration avec le centre émergent africain innovant d’enseignement/apprentissage des mathématiques et sciences pures de l’Afrique Sub-Saharienne,(CEA-IEA /MS4SSA) de l’École Normale Supérieure, sous la supervision du Pr Madougou Saïdou, responsable dudit laboratoire, Directeur de l’École Normale Supérieure.

Selon les explications du Pr Madougou Saïdou, ce dispositif permet de laver automatiquement les mains sans toucher aucun matériel, en particulier les robinets, dont le premier fournit du savon liquide et le second de l’eau. En plus de cette machine automatique de lavage des mains, une autre machine (un séchoir) qui permet de sécher les aliments agro-alimentaires, a aussi été présentée au ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette dernière machine est également conçue par les étudiants de l’École Normale Supérieure, dans le cadre d’une étude de thèse.

A l’issue de la présentation des deux machines, le ministre en charge de l’Enseignement Supérieur s’est dit impressionné par l’ingéniosité des étudiants nigériens. «Je suis très émerveillé par ce que j’ai vu, c’est une innovation très importante pour notre pays dans le cadre de la lutte contre la COVID-19», a-t-il confié. «C’est aussi une contribution de l’Université Abdou Moumouni de Niamey qu’il faut saluer», a précisé le ministre Yahouza, avant d’ajouter que «il nous appartient de vulgariser ce produit d’innovation qui permettrait davantage de combattre le coronavirus». Concernant le séchoir, le ministre Yahouza Sadissou souligne qu’il cadre avec la politique de l’initiative 3N. «Je serai votre porte-parole fidèle auprès du Haut-commissariat à l’initiative 3N, les ʺNigériens Nourrissent les Nigériensʺ, pour mettre à contribution cette dernière dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, la malnutrition et le sous-développement», a-t-il promis. Le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est dit ravi des innovations présentées par les étudiants et les a encouragés à persévérer sur cette lancée.

Issoufou A. Oumar(onep)

16 juin 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education