Forfaitt-ORANGE-4G

Education

Le nouveau Centre de formation et d’éducation islamique, construit par la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance (FIIB), a reçu, le 9 février dernier, la visite du tout nouveau Directeur pays de ladite Fondation, M. Adil Osman Mohamed. Ce déplacement était l’occasion pour lui de rencontrer les élèves, les formateurs et le personnel administratif de ce centre mais aussi de constater de visu les différentes infrastructures qui y ont été réalisées.

« Ce centre est construit au bénéfice des populations de Dogondoutchi et surtout aux enfants. Nous travaillons dans ce centre avec l’association Ahlu Sunna wal Jama’a. Il permet aux enfants et même aux adultes de suivre l’enseignement islamique», a expliqué M. Adil Osman Mohamed. Aussi, il a invité la population à s’approprier de centre et d’en prendre grand soin. « De la réussite de ce centre dépendra la poursuite de la construction de telles infrastructures, de tels investissements dans d’autres quartiers de la ville et dans d’autres localités du pays », a indiqué Adil Osman Mohamed. Il a précisé que la Fondation Islamique Internationale de Bienfaisance travaille, main dans la main avec les autorités nigériennes, notamment avec la Cellule de Coordination des Affaires humanitaires, en particulier, dans le cadre de l’assistance aux nécessiteux et celui du bien-être des populations nigériennes en général. Présentant le centre, M. Mohamed a indiqué qu’il comprend 4 salles de classes équipées, 5 dortoirs équipés, un réfectoire de 48 places, un bloc administratif et une mosquée. Le Directeur de la FIIB a par la suite invité les responsables dudit centre à décliner leurs besoins dans le cadre de la bonne marche de l’établissement et a assuré que sa Fondation n’hésitera pas à répondre à toute sollicitude dans le cadre de ses actions.

Quant au maire de Doutchi, M. Illa Adamou, il s’est félicité de la création de ce centre. « J’ai accepté la mise en place de ce centre parce que c’est dans l’intérêt de notre communauté. C’est d’ailleurs à ce titre que ce terrain a été donné. Après la construction du centre, nous avons fait un plaidoyer avec les responsables de la communauté et c’est un fils de cette communauté qui a bien voulu s’investir pour électrifier ce centre. C’est pour dire que nous sommes fiers et reconnaissants. Nous demandons aux responsables de tout faire pour que ces enfants vivent mieux et apprennent bien. Nous nous engageons à accompagner ce genre d’entreprise », a déclaré M. Adamou. Le maire de Doutchi a saisi l’occasion pour lancer un appel en faveur de la clôture du centre, pour la protection et la sécurité des enfants et de tous ceux qui travaillent dans le centre.

Imprimer E-mail

Education