Education

Début, aujourd’hui des épreuves du Baccalauréat session 2017 : Près de 50.000 candidats à la conquête du précieux parchemin A l’instar de la plupart des centres du pays, les jurys du baccalauréat de capitale économique du Niger ont bouclé la boucle ce dimanche 23 juillet 2017 avec les délibérations du second groupe au grand soulagement des candidats et des organisateurs. Cependant, à Maradi, les jurys ont laissé, en dehors du goût amer de l’échec, celui de la mauvaise qualité de certains ses membres.

« Vraiment, il faut revoir l’organisation du baccalauréat. Je veux parler précisément la qualité des membres du jury. Il y a dans les jurys, certains correcteurs qui ne méritent pas leur place », Dixit Harouna G M, parent d’élève habitant le quartier Ali Dan Sofo qui a assisté amèrement à l’échec de trois de ses quatre enfants candidats au baccalauréat. Un autre d’argumenter dans le même sens : « La qualité des correcteurs a un grand impact sur la réussite ou l’échec des candidats. Quand par exemple un correcteur ne maitrise pas la discipline qu’il est censé évaluer, imaginer un peu la catastrophe ».

Imprimer E-mail

Education