jeudi, 27 septembre 2012 05:45

Faits divers : le marabout refuse d’exterminer les 70 mécréants de plus

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Marabout Hachim, Marabout de son Etat, malgré  de ses 60 ans sonné a pu décrocher une jeune épouse de 20 ans dans un village appelé Guérin –Korey. Cela faisait plusieurs années qu’il venait séjournée, dans ce village pendant la saison

sèche et repartait quelques temps avant l’installation de la saison de pluie.

 

A Guérin –Korey, notre marabout offrait ses services à la population. Cette dernière, le trouvait efficace et l’appréciait pour sa sagesse. Chacune  de ses absences créait un vide ! Et son retour rassurait. C’est ainsi que, El hadj Ali, commerçant du village et grand client du marabout entrepris de marié sa fille Aïcha à ce dernier. Le mariage fut célébré selon les recommandations religieuses.

Mais, c’est à la nuit des noces, que le mauvais génie choisie de d’asperger son venin sur la joie qui régnait dans la demeure du « vieux marié ». Sur le lit conjugal, Mallam Hachimou fut fasciné par la fraicheur de la chair qui s’offre à lui. Il imagina toute technique d’approche digne de son rang. Il alla chercher dans la profondeur du Coran les hauts faits des batailles musulmanes. D’un ton sûr et convainquant, il dit comme méthode d’approche  « Le mariage est l’acte le plus apprécié en islam, il constitue la racine légale de la société…. »  A ces mots, la jeune femme céda. Le mariage fut consommé avec toute commodité que cela comporte. Après cet effort, le couple épuisé, se reposa.

Notre marabout revint à la charge en disant : « tu vois ma chère épouse, par cet acte, nous venons d’avoir l’équivalence de la bénédiction d’un musulman qui extermine  70 mécréants au temps de guerres saintes à l’époque du Prophète ».

    Kay mallam ! C’est vrai çà ? Demanda la femme
    Bien sur ma chère épouse, c’est une œuvre bénie par Dieu, le Tout Puissant.

Après cette petite discussion, l’homme s’endormi. Quelle ne fut sa surprise d’attendre sa jeune épouse lui murmurée :

- « Mallam ! Mallam ! Exécutons encore 70 mécréants !! » le marabout sursauta et bondit sur sa jeune épouse, ainsi, ils accomplissent une deuxième fois le devoir conjugal cette nuit.

Exténué, notre « vieux marié » s’assoupit quelques minutes plus tard. Mallam pensa avoir gagné la manche. Hors, il venait de réveiller le désir insatiable de la jeune jument. Cette fois-ci, la jeune mariée les caprices les plus langoureux pour tenter d’éveiller chez Mallam Hachim

Une fois encore, notre marabout sursauta, effrayé

    Qui y a-t-il ? interrogea le marabout !
    Exécutons encore d’autres 70 mécréants- dit la femme.

Cette fois, notre marabout descendit du lit, il porta ses vêtements et s’empara de la bouilloire placée à côté du lit. Il contempla son épouse et lui dit : « même du temps du Prophète, Paix et Salut sur Lui, la valeureuse armée des musulmans n’est pas arrivée à éliminer tous les mécréants. C’est ce qui explique l’Hégire ». Le marabout sorti et se rendit au toilette, des heures passèrent, le marabout n’est toujours pas de retour, sa jeune femme attendait, attendait toute la nuit en vain. Notre semble avoir trouvé le secret de son salut dans la fuite. Harcelé par l’appétit vorace de sa jeune épouse, notre marabout se serait retranché définitivement dans son village natal à 400km de Guérin –Korey.

N’est pas sa faute, lui qui incita à l’extermination des mécréants…

Alhassane Harouna

26 septembre 2012
Publié le 25 septembre 2012
Source :
La Source

Dernière modification le jeudi, 27 septembre 2012 05:54