vendredi, 12 octobre 2012 18:55

Fait divers : la plus longue nuit de noces

Évaluer cet élément
(0 Votes)

MARIAGE NIAMEYHalidou est-il le jeune marié le plus malheureux de la terre ? En tout cas, pour son premier mariage, il vient de vivre une nuit de noces très mouvementée. Mais il l'a bien cherché. Récit d'une histoire qui a failli tourner au drame.

 

La scène se déroule au quartier Banifandou de Niamey. C'était le dernier samedi du mois de septembre 2012, c'est-à-dire le 29. Ce jour là, Halidou et Ramatou convolaient en noces, la consécration de quatre (4) ans d'amour, de respect et de fidélité l'un envers l'autre. Jusqu'à la fin de la journée, les choses se sont passées comme sur des roulettes : cérémonie religieuse et foyandi (festivités) célébrés avec faste. Mais le coin ne va pas tarder à se gâter. Le diable va frapper à la porte du jeune couple aux environs de 23 h quand tous les convives prirent congé des deux tourtereaux. Du moins, il ne restait plus sur le lieu que Halidou, sa Ramatou et la fille d'honneur. La jeune mariée avait choisi Hadiza, sa meilleure amie pour l'accompagner dans cette épreuve amoureuse. Belle à couper le souffle à un homme, la nature a également bien doté Hadiza d'atouts physiques. Halidou ne connaissait pas trop cette fée. Les rares fois qu'il l'a croisée, c'était de loin et elle portait toujours son long hijab qui cache bien ses traits attirants. Ce samedi 29 septembre 2012, elle était bien là, seule, allongée sur le lit dans la chambre d'amis. Halidou n'a pas pu se contenir. Lorsqu'il l'avait rejointe, Hadiza dormait mais pas profondément. Elle avait senti la présence d'un corps étranger à ses côtés et se réveilla en sursaut. Sur le champ, elle resta calme mais tétanisée. Cette réaction passive, Halidou l'avait interprétée comme une invitation à aller plus loin. Alors il voulut forcer. En fille d'honneur bien éduquée, elle tenait à son honneur. Ramatou cria avant de lui envoyer un uppercut. La suite de l'histoire, vous pouvez l'imaginer. La jeune mariée se réveilla. Le bruit réveilla le voisinage. Il a fallu d'interminables négociations pour ramener le calme. Cependant la nuit de noces, elle, n'a pas pu être consommée. A l'heure actuelle, la tension reste toujours vive dans le foyer du jeune couple. Pour vu que ce mariage soit sauvé.

Omar Kané

12 octobre 2012
Publié le 10 octobre 2012
Source : Le Courrier

{module 583}

Dernière modification le dimanche, 14 octobre 2012 06:53