jeudi, 18 octobre 2012 21:35

Fait divers : la 3ème jambe du comptable d'une société privée de Niamey

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 Faits DiversLe titre de ce fait divers peut donner de la frayeur, mais soyez assuré, il ne s'agit pas d'une monstruosité. L'homme à la 3ème jambe est une personne normale. C'est tout juste qu'il a été sérieusement secoué au point de s'imaginer en enfer. Mais il y a vraiment de quoi voir de toutes les couleurs.

 

Soumaïla se souviendra longtemps, ou disons pour le restant de sa vie à ce jour mémorable d'octobre 2012. C'était le mardi 9 octobre dernier. Ce jour-là, Soumaïla était dans tous ses états. Plus d'une fois, il s'était imaginé avec Mamou, la gracieuse standardiste de l'accueil, celle-là même qui fait rêver tous les clients et visiteurs de la boîte. Soumaïla s'était tout d'abord rassuré que ce n'était pas la chasse gardée du patron. Et comme le chef après le Directeur Général, c'est lui, le comptable, il voulait donc de la nouvelle venue. Mamou a-t-elle compris le manège de Soumaïla ou bien l'attaque lui était vraiment venue par surprise ?

Les faits se sont produits à l'heure de la pause. Un peu avant l'appel à la prière du Zuhr, Mamou prit la direction des toilettes. Pour un service composé de quatre employés (le patron du lieu, le comptable, la standardiste et le planton), seul le premier responsable dispose de toilettes à part. Les autres sont tenus de partager cette commodité. Revenons au jour du mardi pour retrouver le fil de la narration de notre récit. Au moment où Mamou " s'affairait " dans les toilettes, Soumaïla n'a rien trouvé de mieux que de la rejoindre. Sans y avoir été invité. Comme la porte, donnant accès à la salle de bain et au WC, restait grandement ouverte, notre comptable fit semblant de s'intéresser à la partie non occupée. Il attendit la sortie de Mamou pour se jeter sur elle. A la sortie de deux protagonistes, le bilan est là : Soumaïla est évacué d'urgence dans un centre privé de santé, les mains sur la partie de son pantalon couvrant ses parties intimes. Quand on lui demande ce qui lui fait mal, il parle de sa jambe. Mais lorsqu'on lui demande de localiser le mal, il met sa main sur ses parties intimes. Voilà donc notre comptable avec une 3ème jambe dans la bouche. Visiblement c'est en extraterrestre qu'il réfléchit désormais. Wanemutum !!!!

Omar Kané

18  octobre 2012 
Publié le 18 octobre 2012
Source : Le Courrier

 {module 583}

Dernière modification le dimanche, 21 octobre 2012 21:08