mercredi, 06 mars 2013 04:37

Fait divers : plus appétissante que la grande soeur

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Mamata et Hadiza sont deux soeurs qui habitent un quartier périphérique de Niamey. La grande soeur, Mamata a grandi auprès de ses grands-parents à Zinder avant de revenir à Niamey chez ses parents pour continuer ses études. A 20 ans, Mamata est restée une fille très réservée, de bonne éducation et très travailleuse. Son séjour auprès de ses grands-parents en a fait une fille respectueuse et studieuse, contrairement aux habitudes qui font que les enfants soient choyés et « gâtés » par leurs grandsparents.

 

Hadiza est tout à fait le contraire de Mamata. Restée auprès de ses parents, elle a du mal à parachever son cycle du collège. Elle reprend cette année pour la 3ème fois la classe de 3ème ; le BEPC tarde à lui sourire. Au fait, le BEPC saura-t-il jamais sourire à cette jeune fille très précoce ? En effet, Hadiza n’a pas l’allure de ses 18 ans ; vous lui donnerez facilement plus que sa soeur, tant ses rondeurs commencent déjà à s’aplanir à cause de ses nombreuses incartades de conduite. A l’école, Hadiza est la coqueluche des jeunes professeurs. Cette année, le professeur d’éducation physique de son établissement s’est entiché d’elle et il ne jure que par elle. Il a même fini par être admis dans sa famille, après avoir annoncé de bonnes intentions vis-à-vis de la jeune fille.

Pendant ce temps, Mamata continuait ses études avec abnégation. Un jour, alors qu’elle attendait un taxi pour rentrer chez elle, deux voyous l’apostrophent. Le premier lui décline son amour et, sans attendre la réponse de la jeune fille, commence à lui tirer les cheveux. Mamata prend peur face à cette conduite à laquelle elle n’est pas habituée. Il commence à insister quand une voiture s’arrête à leur niveau. Un jeune gendarme descend de la voiture et menace les deux voyous qui prennent fuite. Le gendarme propose à Mamata de la déposer, ce qu’elle accepte sans discuter. Au moment où ils arrivent chez Mamata, le gendarme sort de la voiture. Il l’entretient un temps et reprend sa voiture. Ce jour-là, toute la journée, Mamata était sous les invectives de sa soeur Hadiza qui lui reprochait de s’être fait déposer à la maison par un gendarme qui serait probablement son copain. Mamata insiste pour expliquer à sa jeune soeur que rien ne la lie au gendarme. En vain. Le lendemain, il était 21 heures quand le jeune gendarme gare sa voiture chez Mamata. Au dehors, Hadiza était assise sur la dalle de ciment. Il appela à plusieurs reprises le numéro de Mamata. En vain, le numéro était indisponible. Il se résolut à saluer Hadiza et demanda d’après Mamata. Hadiza lui répondit : « Elle vient de sortir ; si tu veux je vais te conduire là où elle se trouve ; elle est partie chez une de ses amies ». Le gendarme ne se le fit pas prier. Il embarqua Hadiza dans sa voiture. Après quelques détours dans le quartier, il arrête la voiture à la devanture d’une concession. Hadiza sortit de la voiture et entra dans la maison. 15 minutes plus tard, elle ressortit et annonça au gendarme que sa soeur n’était point-là. Néanmoins, elle proposa de le conduire chez une autre amie de Mamata. Là-bas aussi, le résultat fut négatif. Trois autres tentatives, c’étaient cinq maisons qu’ils firent sans trouver satisfaction. Ils revinrent à la maison où Hadiza alla vérifier. Elle ressortit précipitamment et annonça au gendarme que sa soeur n’était point là. Il se résolut à prendre congé mais Hadiza s’arrangea pour prendre son numéro de téléphone..

Le lendemain, c’était un samedi. Il était 22 heures et Hadiza n’est toujours pas rentrée à la maison. Son téléphone sonnait occupé. Mamata s’inquiétait de plus en plus car bientôt leur père allait fermer le portail ; Hadiza serait alors obligée de sauter le mur comme à son habitude ; une pratique que Mamata lui a toujours reproché. En vain, Hadiza restait intraitable. Mamata, très inquiète, sortit au dehors. Surprise : la voiture du gendarme était garée à la devanture de leur porte. Elle se rapprocha tout doucement. La voiture chancelait dans un mouvement da va et vient très suspect. Des bruits de voix s’échappaient de la voiture. Mamata se rapprocha davantage et… scandale ! Sa jeune soeur Hadiza se faisait culbuter par le gendarme, le même qui l’a déposée la veille et qui lui avait déclaré son amour.

06 mars 2013
publié le 04 mars 2013
Source : Canard Déchaîné

{module 583}

 

Dernière modification le mercredi, 06 mars 2013 06:09