dimanche, 17 novembre 2013 18:10

Le marabout du quartier… s'approprie la femme d'un docteur à Maradi !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Nous n'en avons pas l'habitude à " l'Actualité " mais disons que la gravité des faits nous oblige quelque peu à nous y attarder. A Niamey, nous le savons, il y a ce qu'il convient de lier à la mode, à une nouvelle habitude….

Celle dont il sera question ici, est ma foi très bien appréciée. Nous dirions même que presque tous les hommes sont unanimes là-dessus, puisqu'il s'agit d'une bonne initiative : Quel est le mal à envoyer son épouse chez un marabout afin que celleci aille apprendre la lecture du saint coran. Très noble, nous diriezvous…. Ailleurs comme c'est le cas à Niamey, ce type de prestations sont assurées par des femmes, les fameuses " mallama ". Mais lorsqu'il s'agit d'un homme, les cours de répétition ont vite fait de virer en autre chose puisqu'il y a Saitanne (Satan) en général entre un homme et une femme….Gare donc à la glissade !

C'est ainsi que madame, la femme du docteur a pris l'habitude de…faire prolonger les cours de répétition au-delà des heures admises. L'épouse de la dame étant occupée par son travail, notre bonne dame se permet de rester chez le répétiteur au-delà de 19 heures et même une ou deux fois, quelques jeunes curieux du quartier ont vu la dame quitter le domicile du marabout aux environs de 21 heures. Puis donc cette randonnée s'est poursuivie avec une certaine régularité sans que notre docteur de mari ne s'en rende compte. Etant dans une société où les moindres détails sont interprétés, docteur a tout de même été alerté par une de ses relations du quartier, un frère ainé du même village que lui. Excès de confiance ou trêve de négligence, docteur s'est complaint à l'oubli, sorte de refuge des faibles. Il l'apprendra à ses dépens lorsqu'il constatera une bonne soirée, son épouse découcher carrément. Où donc a-t-elle passé la nuit ? Chez qui pouvait- elle dormir allègrement ?

Pour une fois, docteur prendra son courage à deux mains comme on dit et ferra l'effort de se présenter lui-même chez notre…sulfureux de marabout. Aussitôt qu'il prononça la fameuse formule " Assalamu Allékum ", Malam n'eut d'autre choix que d'enjamber le mur opposé de la concession pour fuir tel devant la vue d'un lion…La mort dans l'âme, il poussa la porte de la chambre du marabout et trouve alors son épouse dans un grand sommeil….. Il la réveilla et la prit de le retrouver à la maison. Las d'attendre, puisqu' elle ne trouvera pas le courage de rejoindre son domicile conjugal, l'épouse-volage (donc infidèle) s'en ira elle aussi, laissant chez son époux deux enfants inscrits à l'école primaire.

Nous ne savons pas si dans sa fuite, elle a pu retrouver son marabout du quartier mais une chose est sûre : tous les deux continuent toujours à courir et nous ne savons pas jusqu'à quand ou même jusqu'à où ? Docteur va-t-il continuer à attendre le retour d'une telle épouse ?
Alpha Issa 

16 novembre 2013
Publié le 13 novembre  2013
Source : L'Actualité

{module 583}