lundi, 03 mars 2014 20:54

Fait divers : le chanteur chanté Condoléances La rédaction

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Moustapha a des idées, pleine, la tête. Et, il n’a jamais hésité à en faire bon usage dès qu’une occasion se présente. Mais à force de vouloir jouer à l’opportuniste, on finit par tomber sur plus doué que soi. Bonjour les dégâts !

 

Moustapha avait vu de trop. Il avait été le témoin de ce qu’il ne devrait jamais voir. Un jour du mois de janvier 2014, dans une demi-obscurité dans l’enceinte d’un hôtel de Niamey alors qu’il attendait sa « proie », Moustapha avait aperçu la silhouette de sa voisine, une veuve de son quartier. Pour s’en rassurer, il adressa la parole à la dame qui lui répondit non sans gêne. Dans l’entourage immédiat de Moustapha, Komaré garde la réputation d’une femme sans histoire et sans « pointeur ». Le jeune transitaire, plein aux as, enviait la pulpeuse sainte. Et voilà qu’il vient de découvrir un point faible de la dame. Komaré, de son côté, se demandait comment payer le silence de ce don juan à la langue mielleuse. Les jours suivants, c’est Moustapha lui-même qui va faire le premier pas. En contre partie de son silence, il va réclamer auprès de la jeune veuve sa « part ». Cette dernière n’a pas hésité à accepter le deal. C’était à malin-malin et demi. Les jours passent et l’attente de Moustapha continue à se faire attendre. Mais, un jour sa patience paya. Les deux tourtereaux finirent par tomber d’accord d’une date et d’un lieu de rendez-vous. Cependant, ce que le transitaire coagulé ignorait, son épouse était au parfum de la rencontre cocasse. Komaré avait soufflé le rendez-vous à son ami Biba qui, elle, à son tour, avait communiqué l’information à Chatou, l’épouse de Moustapha mais sans lui révéler l’identité de la « maitresse » du jour. C’est donc la main dans le sac que Chatou trouva son époux en bonne compagnie de Koumaré. Dans un bredouillement de mots, Moustapha cherchait à se justifier, mais trop tard. Tel est pris qui se croyait prendre !

Oumar Sanda 

 

04 mars 2014
Publié le 03 mars 2014
Source : Le Hérisson

{module 583}

 

Dernière modification le lundi, 03 mars 2014 21:10