Sanef 2018

mercredi, 25 juin 2014 20:54

Fait divers : Il convole en noces avec la demi-soeur de son ex épouse

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Moussa ne savait pas que Fatouma pouvait avoir un lien quelconque avec Rahina, son ex épouse. Elle, aussi ignorait que Moussa est l’ex homme de sa demi-soeur. C’est sans doute, ce qui a sauvé leur mariage. Récit…

 

Nous sommes dans un quartier périphérique de la ville de Niamey. Peu importe son nom ; nous nous garderons de le citer. Ou bien si vous voulez, retenez cette indication : c’est un de ces quartiers de notre capitale, où l’ennuie et l’opulence font bon ménage. A la devanture d’une belle maison entourée de fleurs, une assemblée d’hommes et une rangée de voitures luxueuses. Il s’agit de la célébration du mariage du couple Moussa/Fatouma. Comme beaucoup d’autres couples, ils ont choisi le samedi 09 octobre 2010 pour convoler en noces. Rassemblés au grand complet depuis 8 heures du matin, il aura fallu attendre l’après midi pour célébrer le mariage. Disons, en termes plus clairs que la cérémonie a failli tourner au vinaigre. Heureusement que Dieu existe ; le malentendu a fini par être dissipé et ce qui devrait être l’a été.

Qu’est qui a bloqué le cours normal des choses ?

Dans l’assemblée des hommes, il y avait un oncle paternel de Fatouma délégué de l’intérieur du pays par le père de cette dernière pour le représenter. C’est lui qui a reconnu dans la délégation du jeune marié, le cousin à l’ex époux de Rahina. Et Rahina n’est rien d’autre que la fille du père de Fatouma. Le tonton délégué ne prendra pas de temps pour savoir que Moussa n’est personne d’autre que ce ex Moussa de Rahina. Les marabouts s’apprêtèrent à implorer la bénédiction de Dieu quand on leur fit comprendre d’attendre que les représentants du couple veulent se concerter pour quelques minutes. L’attente fut longue. Pour calmer les esprits, on prétexta l’arrivée imminente d’une délégation venant de loin, puis devant la grogne des invités, les deux parties finirent par reporter la cérémonie au soir. Le véritable motif du report n’a pas tardé à se savoir, que quelques parents de Fatouma sont catégoriquement opposés à ce que celle-ci se marie avec l’ex époux de sa demi-soeur. Mais comment se fait-il que les deux parties ne surent rien au préalable du rapport Moussa/Rahina ? Il y a bien une réponse à cette question. Ce que Fatouma connaît à peine sa soeur Rahina pour l’avoir vu rarement. Elle avait à peine deux (2) ans quand sa mère quitta le monde ; et l’enfant unique de sa maman fut récupéré par son oncle maternel à Niamey, loin du domicile paternel, situé à plusieurs centaines de sa famille d’accueil. Ainsi elle fut coupée de ses soeurs et de ses frères avec lesquels elle n’entretient que des relations superficielles et occasionnelles. Quand donc Rahina se maria avec Moussa dans une localité de l’est du pays, elle ne sut rien, et jusqu’à ce qu’elle rencontre le jeune homme, elle ignorait le nom de l’ex époux à sa demi-soeur, à plus forte raison le connaître. Lui aussi ne connaissait pas l’existence de cette belle soeur. La famille adoptive de Fatouma, non plus ne savait rien de l’histoire, hormis que les deux jeunes gens se sont vus, se sont aimés et ont décidé de se marier. Entre le matin et l’après midi, toute l’histoire se sut et grâce à l’intervention de quelques grands témoins parmi lesquels des maraboutes, les deux parties, à savoir les représentants du couple se résolurent à accepter le mariage. Comme quoi, ce que Dieu unit, l’homme ne peut le séparer !

 25 juin 2014
Publié le 25 juin 2014
Source :  Le Monde D'Aujourd'hui
{module 583}

Dernière modification le mercredi, 25 juin 2014 20:58