jeudi, 11 septembre 2014 12:44

Fait divers à Tahoua : Jeté dans une latrine, un nouveau né est sauvé in extremis

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bebe Tahoua 2Après avoir accouché,  une  jeune femme divorcée,   âgée de 22 ans,    aurait jeté le bébé, de sexe féminin   dans un vieux puits de 25 mètres de profondeur,  transformé  en latrine. Le fait s’est passé le 9 septembre dernier au  quartier Nassarawa de Tahoua. 

Mais l’infortunée,  aurait affirmé qu’elle l’a fait sans le savoir.  Heureusement  qu’un voisin de la famille de la fille a découvert le nouveau né et a informé,   la police, qui a son tour a alerté les sapeurs pompiers qui ont pu ainsi le sauver.  «  C’est aux environs de 14h30 que notre responsable a été appelé par la police, et immédiatement nous avons été conduit sur le lieu où nous avons trouvé les parents de la fille. On entendait les cris du nouveau né dans la fausse sceptique. Nous avons essayé d’ouvrir la fausse, mais la dalle était trop lourde. Nous avons dû recourir à la grue de la mairie, et, avec l’aide des personnes présentes nous avons ouvert  la fausse et extrait  le bébé, qui était vivant »,  a témoigné devant la presse locale un des sapeurs pompiers qui a participé au sauvetage du nouveau né.  Le bébé, a-t-il dit, qui était apparemment bien portant, a été remis à la police qui l’a amené à la maternité pour des examens.
Selon les témoignages la mère du bébé sauvé de justesse,  est à son troisième  accouchement.   Elle a été appréhendée  par la police, et sera certainement inculpée.

De notre correspondant dans la capitale de l 'Ader

11 septembre 2014
Source : http://Nigerdiaspora.Net


Dernière modification le jeudi, 11 septembre 2014 13:08