jeudi, 18 septembre 2014 11:22

Fait divers : Le voleur volant

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’histoire qui va suivre se passe dans le quartier Plateau de Niamey. Un voleur volant ! C’est du moins ce que les gens ont cru, comme dans le fameux conte intitulé la gourde qui parle. Sauf qu’ici, il ne s’agit pas de ces fabuleuses fables mais de la réalité qui n’a pas tardé à dévoiler le secret du voleur magicien.


Le mur de la concession fait pourtant plus de 2 mètres et demi parsemés de ces fils barbelés la rendant pratiquement infranchissable. Pourtant, Champion l’a traversé sans la moindre égratignure. C’est du moins ce que croient les habitants de la concession qui ont pris le lascar la main dans le sac en pleine opération de vol. Ce n’est pas tant l’acte répréhensible qui a surpris Aboul et sa famille, mais la manière dont s’est prise Champion pour pénétrer la concession. Abdoul qui croyait sa maison invulnérable au regard de sa sécurité. Ni les fils barbelés encore moins le gardien n’ont été d’une quelconque importance. Ce sont les aboiements du chien solidement attaché dans le hangar du véhicule qui alertèrent le gardien de la présence d’un corps étranger dans la concession. Et très vite Champion fut appréhendé. Comment es-tu rentré dans cet endroit presque inaccessible ? A cette question le voleur répondit d’un geste en pointant le ciel, autrement dit qu’il est venu par les airs. Un voleur volant, en quelque sorte. Cela peut paraitre extraordinaire. Seulement, Abdoul est trop rationnel pour croire en ce 21ème siècle à des miracles pareils. Face à la menace de plus en plus persistance, Champion était obligé de dévoiler son secret. Il est rentré par la porte principale dont il possède un double de la clé qui lui a été remis par le 2ème gardien de la concession en congé au moment des faits. Quand le lendemain, on en vient à chercher le fameux complice, il s’est déjà volatilisé dans la nature. Sans doute, ne voyant pas son camarade de maison revenir, le 2ème gardien a flairé le coup foiré et a pris la poudre d’escampette.
Oumarou.K.Abou


18 septembre 2014
Publié le 16 septembre 2014
Source : Le Hérisson