lundi, 27 octobre 2014 14:54

Fait divers : Une classe pas comme les autres

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Enseignement Sup NigerDans cette classe pas comme les autres d’un établissement pas comme les autres de notre capitale pas comme les autres se passent des choses pas comme les autres. Ouf ! Chers lecteurs pas comme les autres, comprenez juste que devant la légèreté avec laquelle notre système éducatif est géré, les événements dans les établissements scolaires prennent des fois l’allure de faits inédits, burlesques ou mêmes tragiques. Rassurez- vous, il y aura toujours des gens comme moi pour vous les faire connaitre.

 

3ème A ! On ne sait par quelle osmose cette classe a fini par devenir exceptionnelle, différente des autres tant dans sa composition que dans son esprit. 43 élèves sur les 50 qui composent cette classe ont cheminé ensemble depuis le primaire ! Que de classe, cette famille évolue dans la fraternité, les élèves se sentant les uns plus attachés que les autres. Rien de mal à cela ; Non ! Absolument rien de mal sauf que la familiarité entre les jeunes élèves a fini par prendre l’allure d’une complicité tacite ; les garnements de la 3ème A sont devenus tellement solidaires que même pour les sanctions, ils les prennent collectivement. De plus, les élèves de cette classe sont copains-copines ; chaque garçon a sa petite amie dans la classe et tout le long de l’année, ils organisent des surprises parties. Néanmoins, cela n’a jamais empêché à ses élèves de récolter de bonnes notes. Ce sont des élèves travailleurs.

En ce début d’année scolaire, la 3ème A a bénéficié entre autres de deux jeunes contractuels en mathématiques et en physique- chimie, deux matières qui représentent un véritable casse-tête pour les élèves. Ada et Souley enseignent respectivement les Maths et Physique- chimie en 3ème A. Tous les deux enseignants ont reçu de la même manière une déclaration d’amour de Chatou et de Dijé, deux demoiselles de la classe, un peu précoces quant aux rondeurs de leurs corps. Les deux contractuels n’ont pas hésité à tomber dans le coup, se disant que la chèvre mange là où elle est attachée. Pauvre école nigérienne, victime de tous les maux de la terre.

Chatou et Dijé se rendaient régulièrement chez les deux professeurs. Une véritable opération d’amourette entre ces jeunes filles niaméennes et les deux contractuels ayant évolué en région, pas très aguerrsi dans ce genre d’exercices. Les deux jeunes filles tiraient bien les mèches sans jamais pousser trop loin leur jeu. Leur objectif, elles le connaissaient, elles et les élèves de la 3ème A qui ont imaginé cette astuce. Les deux profs étaient aux anges, heureux dans l’établissement d’avoir mis la main sur les deux plus belles demoiselles.

Premier devoir commun de mathématiques. La plus petite note, 17/20. Tous les élèves avaient eu leur moyenne. Le prof, très heureux de la prestation de ses élèves, amena l’affaire chez le directeur qui avisa tous les autres collègues ; voilà un bon exemple d’enseignant dévoué et d’élèves dévoués.

Premier devoir commun de physique : 100% de réussite ; la plus petite note 18,50/20 ! Un autre exemple d’élèves et d’enseignant dévoué pour la tache. Le directeur chantait partout l’exemple des deux contractuels qui font leur travail comme il faut. Les autres professeurs frustrés par des résultats minables que ramenaient leurs élèves, s’interrogeaient sans cesse sur le mystère de cette situation. Un mystère qui allait grandissant car, à chaque devoir de maths et de physique chimie, les élèves réussissaient à 100%.

Frustré comme pas possible par sa classe de 3ème C de physique qui vient d’échouer lamentablement au second devoir de physique, Seydou jura de tirer cette affaire au clair. Très vite, le mystère fut levé. Au fait, Dijé et Chatou s’arrangeaient pour prendre les épreuves aux deux enseignants qui ne s’apercevaient de rien, aveuglés par « l’amour collégien que leur servaient les deux demoiselles ». La boucle est bouclée ; les deux enseignants ont été redéployés pour les mettre à l’abri des élèves et des autres enseignants.

Madougouizé 

 

 

Dernière modification le mardi, 28 octobre 2014 06:04