Droit de réponse du député national Salifou Mayaki

Salifou Amadou Mayaki Depute Andp ZLDans votre livraison N.331 du 05 Décembre 2017 et dans votre article intitulé « Le bal des charognards s'ouvre! En page 2 vous avez écrit « On
parlerait d'une candidature du très présomptueux député Salifou Mayaki qui avait donné d'ailleurs du fils à retordre à feu Moussa Djermakoye pour le leadership de l'ANDP. Pour rappel, ce jeune homme impétueux avait posé sa candidature à la présidence de l'Assemblée nationale et ce en dépit des consignes de son parti ».

Sans préjudice d'éventuelles poursuites judiciaires pour diffamation, je vous prie de rétablir dès votre prochaine parution la vérité qui peut être corroborée par tous les acteurs concernés et qui sont encore vivants.
Le 22 Avril 2016 s'est tenue une réunion, dans le bureau du Président du CESOC aux environs 16 heures en présence de tous les députés de notre parti politique l’ANDP-Zaman Lahiya c'est-à-dire
1. L’honorable Sani Ousmane dit Dan Digé
2. L'honorable Sani Mahamane Amadou
3. L'honorable Maimouna Hima
4. Et moi-même, Salifou Mayaki

Sur l'initiative du premier nommé, Dan Digé, l'ordre du jour devait se pencher sur une éventuelle candidature d'un militant de notre parti au prestigieux poste de Président du Parlement. Après les échanges de points de vue. il a été arrêté deux noms, dont le mien et celui du député Sani Amadou Mahamane.
Au final, la réunion ne retiendra qu'un seul candidat, c'est-à-dire. votre serviteur et c'est le premier vice-président de notre formation politique, le député DAN DIGE qui a lui-même effectué le dépôt. Il faut noter deux points importants à ce niveau. D'une part, moi-même, le premier concerné, je n'ai participé à aucune tractation subséquente avec les forces en présence, et d'autre part, le Président du parti, feu Moussa Djermakoye (Paix à son âme), n'avait donné son aval à cette démarche qu'à la condition expresse que l'on n'aille pas jusqu'au vote face à un challenger du PNDS-Tarayya.
Il s’en suit que lorsque vous essayez de me dépeindre sous les traits d'un indiscipliné solitaire, vous prenez trop de liberté avec la vérité, Ce que je ne saurais admettre. Vos lecteurs n'ont besoin que de la vérité et non de spéculations.

Salifou Amadou Mayaki
Député National
Chargé de communication
Porte Parole BEN-ANDP/ZL

 

Imprimer