Le concassage d'une République

Dirigeants NigerChers(es) compatriotes Nigériennnes, Nigériens !

Aujourd'hui, c’est le jour d'après. Heureusement des jours meilleurs sont devant nous mais à condition que le Peuple, en prenant conscience du péril vers lequel nous conduisent ces staliniens des tropiques, se lève pour se battre enfin pour sa liberté et sa souveraineté confisquée.

Ce battre est inévitable car, dans leur lancée suicidaire pour instaurer un pouvoir totalitaire à l’image des Nazis de triste mémoire, ils ont opté de liquider tous ceux qui réfléchissent, tous ceux qui résonnent, qui critiquent ou ont le malheur de ne pas partager leur opinion. Car en effet ces facultés démocratiques sont considérées comme le propre de leurs ennemis politiques.

Ils ont tiré dans la fébrilité et l’amateurisme qui a caractérisé tout les actes de leur gouvernance satanique, leur dernière balle. Cette dernière balle annonce le début de la fin de leur régime que le Peuple Nigérien retiendra comme l’une des pire expériences de son existence depuis l’indépendance du Niger.
Un régime qui a su utiliser les moyens de la haine et du sectarisme outrancier pour paupériser le Peuple et tuer toutes ses espérances.
Ils ont donc, ainsi faisant, posé les fondements de leur disparition probable de la scène politique future.

En espérant nuire définitivement au plus grand Parti politique de l’opposition et à son Président, un Président qu’ils considèrent eux mêmes comme l’une des meilleures Alternatives, la plus crédible pour le salut du Pays.
En s’acharnant ainsi contre un homme et son parti, ils ne nuisent pas seulement au système démocratique mais ils tentent désespérément de liquider toute tentative d’alternance car ils voient dans cette dernière l’arrivée des Gendarmes à leurs portes et leur présentation à cette même Justice qu’ils ont dévoyé.

Par des actes insensés,répétés et empreints de haine gratuite, ils ont montré et prouver à la face du monde ce que nous n'avions eu cesse de marteler depuis le début de leurs dérives, à savoir que le Droit, la Justice, l'équité, la morale et même de l’Ordre Social ont cessés d'exister au Niger.
Que pourraient-ils prouver de nouveau? Absolument rien, si ce n'est leur volonté aveugle et leur désire obsessionnel de voir le Niger disparaître avec eux.

Mais ce dessin ne se réalisera pas. Plaise à Dieu. Car Aujourd’hui, Demain et les autres jours qui suivront ne feront que renforcer la détermination du Peuple libre du Niger de se débarrasser de leur Gouvernance et de leurs personnes.

Oui ! Ces jours sont ceux du réveil du vrais peuple, ce Peuple qualifié de "minorité" par les apparatchiks du Stalinisme décadent des tropiques qui croient que la terreur est le meilleur moyen de gouverner et de voler sans risque.
Ils ont donc oublié que tout acte de terreur appel de la part du Peuple une réaction à l’instar des globules blancs qui combattent les microbes.

Et c'est ensemble que nous mènerons cette bataille qu'ils nous imposent et que nous gagneront inéluctablement car les gouvernements passe mais les Peuples demeurent.

Saley Manirou
le libre Penseur.
Dakar/ Sénégal
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
 

Imprimer