Déclaration de l’Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (O.D.T.E.) sur la situation sécuritaire à la frontière nigéro-malienne.

ODTEL’Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (O.D.T.E.) / TANAT est composée de personnes de citoyenneté européenne ou vivant en Europe. Elle a pour objet la promotion des droits et intérêts du peuple touareg à travers le monde.

Devant l’ampleur que prend l’insécurité dans la bande sahélo-saharienne ces dernières semaines, particulièrement à la frontière entre le Niger et le Mali, l’Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (O.D.T.E.) souhaite témoigner de sa plus grande solidarité avec l’ensemble des populations civiles victimes de cette terrible situation.
En effet, la dégradation de la situation sécuritaire au Mali, notamment dans la région de Ménaka, constitue un signal alarmant qui indique les prémisses d’un engrenage dangereux pour l’ensemble des populations de cette zone.
De plus en plus, des groupes armés s’en prennent à des populations civiles non armées en se basant sur leur appartenance supposée à telle ou telle communauté. Plusieurs dizaines de personnes auraient ainsi été tuées ces derniers jours par des individus non encore formellement identifiés. Il semble de plus en plus évident que l’escalade d’une telle violence encore jamais atteinte dans cette zone prend ses racines dans l’instrumentalisation par des élites irresponsables en mal de projets politiques sérieux d’une diversité humaine particulièrement riche dans cette zone. En favorisant, voire en suscitant la création de milices tribales et ethniques, ces élites semblent ne pas prendre conscience de leur responsabilité dans ces tragédies.
L’Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (O.D.T.E.) exprime sa plus vive préoccupation devant le risque que cette situation pourrait faire courir à l’ensemble de la sous-région.


L’O.D.T.E. demande aux autorités maliennes et nigériennes de clarifier leur stratégie sécuritaire par un discernement sans ambiguïté entre les groupes armés qu’elles combattent et les populations civiles qu’elles sont censées protéger. Les Etats s’affaiblissent toujours quand ils sous-traitent la sécurité des citoyens à des milices privées.
Par ailleurs, l’O.D.T.E. interpelle les organisations politico-militaires afin qu’elles s’abstiennent d’encourager toute initiative pouvant alimenter la haine et la discorde entre les communautés vivant dans cet espace.
L’O.D.T.E. lance un appel pressant à la communauté internationale, notamment l’Union européenne, afin qu’elle assume la totalité de ses responsabilités envers les populations de cette région du monde. Elle lui demande de tout mettre en œuvre pour traduire les auteurs et les commanditaires de ces forfaits devant les juridictions compétentes.

Lyon le 3 mai 2018
Pour le Bureau de l’O.D.T.E./ TANAT,
Le président Abdoulahi ATTAYOUB

Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (ODTE) / TANAT
7, rue Major Martin 69001 Lyon (France)
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer