Incarcération des leaders de la société civile nigérienne : Les juges ont été court-circuiter de la justice

Incarcération des leaders de la société civile nigérienne : Les juges ont été court-circuiter de la justiceAujourd'hui, le gouvernement par la bénédiction de la France humilie des acteurs de la société civile tenus sous les verrous comme un vulgaire bandit pendant plus de 100 jours .
C'est une manière de tester notre intelligence et notre détermination. Et puisque chacun a tourné la tête ailleurs pour laisser ces leaders de la société civile à leur sort, comme si cela ne nous regardait pas, le gouvernement peut dormir tranquille, puisqu'elle a là la preuve que ​nous sommes tous des poules mouillées qui sont prêtes à jacasser et faire du bruit, mais devant le moindre cri du coq, chacun va fuir et se cacher.​
Tout le monde sait que la justice est attaquée par un virus puissant.
Notre justice tante de résister, elle lutte mais le virus est plus fort qu'elle.
Aujourd'hui nous avons la preuve palpable qu' il y'a un véritable dysfonctionnement de notre propre justice.
Les gardes pénitentiaires sont sous les ordres de la justice ni sur aucune autre personne.
Il y'a un dysfonctionnements au sein de notre justice du moments où un juge donne un ordre aux gardes pénitentiaires.
Ces dernières refusent d'obtempérer sous prétexte qu'ils ont reçu un ordre venant d'en haut.
Ce qui est clair si la justice ne peut pas être sous ordre alors elle est  court-circuitée dans son fonctionnement . Il est clair dans notre justice les juges ont été court-circuités par les principes aux pouvoirs.

Nous devrions être tous derrière la justice pour soutenir notre justice dans le combat générationel
Certes l'union fait la force.
Mais l'union des poules mouillées ( la société civile ) n'est pas la force devant un chien de chasse rusé ( le gouvernement )
De la part d'une poule mouillé

 

Imprimer