La lutte traditionnelle, le sport roi est menacé , les lutteurs tirent la sonnette d'alarme : Par Issoufou Boubacar Kado Magagi.

La lutte traditionnelle, le sport roi est menacé , les lutteurs tirent la sonnette d'alarme : Par Issoufou Boubacar Kado Magagi.La gestion des sports au Niger devient une grande problématique difficile à résoudre depuis trois ans !
Doit - on continuer à observer des telles dérives ?
Nous sommes au 3ème championnat de lutte traditionnelle organisé , où des problèmes récurrents d'arbitrage se posent et des bagarres rangées entre les lutteurs et les forces chargées du maintien de l'ordre qui reviennent dans nos arènes de lutte traditionnelle .
Un élément vidéo des dites bagarres est actuellement en circulation à travers les réseaux sociaux.
Dans une déclaration vidéo rendue publique, qui circule également sur les réseaux sociaux, l'ensemble des anciens lutteurs, arbitres et autres techniciens de la lutte reprochent au Ministre en charge des sports des ingérences dans l'arbitrage, dans la gestion technique de la lutte.
Ils lancent un cri de coeur au Président de la République en vue de les secourir à sauver la lutte traditionnelle des telles dérives jamais égalées .
C'est une situation exceptionnelle que nous avons vue à l'arène de lutte traditionnelle de Tillabery.
Il semblerait que le ministre en charge des sports se substituerait à la table technique, autrement dit Il donnerait les victoires à qui il veut .
Pour ceux qui s' en souviennent, le même ministre a des problèmes avec toutes les fédérations des sports.
En effet, avec la FENIFOOT, il avait tenté de créer des difficultés au Président Pelé n'eut été la vigilance de certains responsables nationaux et ceux de la FIFA.
Avec lafédération nigérienne de taekwondo, il a posé des actes qui frisent le sabotage du champion mondial de taekwondo, Issoufou Abdoul Razak Alfaga , n'eut été la vigilance du sponsor officiel de taekwondo au Niger. Suite à des ennuis de santé, Alfaga a pu s'en sortir grâce à l'intervention personnelle du Président de la république SE Issoufou Mahamadou.


La villa promise à Alfaga attend toujours la réfection promise par le ministre en charge des sports, Kassoum Moctar.
Avec la fédération des cyclistes, en tournoi dénomé "Tour de la République " à l'occasion de la fête de la proclamation de la République du Niger, cette fédération n'a pu organiser le dit tournoi que grâce aux sponsors et l'appui personnel de son président .
La fédération de volley -ball , de basket-ball , des athlètes, etc , vivent les mêmes calvaires.
À l'allure où vont les choses, si des dispositions utiles et diligentes ne seraient pas prises , nous risquerions d'assister à une grave décadence de tous les sports olympiques au Niger car les bonnes volontés finiraient par se décourager.
Les organisations syndicales des travailleurs en charge des sports sont toujours en conflit avec le ministère, ils ont à plusieurs reprises attirer l'attention et tirer la sonnette d'alarme.
C'est du jamais vu et entendu, dans l'histoire des sports au Niger.
Les anciens lutteurs malgré leur patience et leur sens élèvé de courtoisie et de patriotisme, ont été contraints de sortir une déclaration alarmante pour attirer l'attention des plus hautes autorités sur la situation de la lutte traditionnelle au Niger.
Il serait hautement souhaitable que des dispositions utiles soient prises afin d'éviter que tant d' oeuvres réalisées dans le domaine des sports soient effacées en un jour, par la faute de certaines personnes inconscientes des enjeux des sports dans la vie d'une nation et de la jeunesse.
À bon entendeur salut !
Par Issoufou Boubacar Kado Magagi.

Imprimer E-mail

Idées et opinions