Des vautours sur le Niger : Certains auront-ils leur part ?

Des vautours sur le Niger : Certains auront-ils leur part ? Pays sahélo saharien, le Niger fait partie de l’un des pays les plus cité en ce qui concerne le classement mondial des nations. En ce fiant à ce propos, n’allons pas croire qu’il y’a eu un changement positif aussi significatif de la part de notre nation. Tantôt nous décalons d’une dizaine de rangs, tantôt d’une vingtaine. Bref, il est important de reconnaître que même si nous avions eu à faire quelques pas, loin de la dernière place qui nous a toujours été réservée, nous n’avions en réalité jamais quitté la fourchette. Mais, il ne faudrait pas aussi oublier de se demander quelle genre de dernier sommes nous ? C’est ici même que se situe le débat.

Notre pays, le Niger a été de tout temps classé parmi les derniers dans le concert des nations en ce qui concerne l’indice de développement humain. En effet, la situation sociopolitique et économique du pays en dit beaucoup, et cela pour l’indiscutable raison que nous sommes vraiment en retard sur pas mal de plans. Evidemment, en retard nous le sommes. Mais dernier, je crois probablement peu à cela. Alors, pour qui connaît bien le Niger sait que nous sommes loin de porter cette casquette. Si ce n’est la complicité de certaines de nos élites avec l’occident dans le pillage permanent du patrimoine national et de leur mauvaise gestion, qui, oserait nous qualifier de dernier ? En tout cas la France, les Etats- unis, L’Allemagne et la Chine ne diront pas le contraire. En effet depuis la chute du guide libyen, le Niger et certains de ses voisins frontaliers ne font que se noyer par le terrorisme. Chaque semaine que Dieu fait, s’orchestrent de multiples attaques terroristes, notamment dans notre pays. Et ce, en dépit du sous entendu motif pour lequel toutes ces bases étrangères sont ici présentes. Bien évidemment la lutte contre le terrorisme, qui il faut le souligner ne sévit pas qu’au Niger, mais un peu partout dans le monde. Même l’occident qui croit pouvoir mettre fin à ce phénomène, qui découlent des conséquences de leur combine, n’en n’est pas à l’abri. Alors, Est-ce réellement la lutte contre le terrorisme qui justifie leur présence ici au NIGER ? N’est ce pas un prétexte pour accéder à nos matières premières ? Certainement oui, car Avec tous les effectifs et les moyens logistiques déployés, la population civile et celle des forces de défense et de sécurité ne font que connaitre les atrocités du terrorisme. Et pire cela ne fait que s’accentuer malgré, que Toutes les poches de conflits sont surveillées par des drones et avions de surveillance. Bref, il n’est aujourd’hui un secret pour personne que l’installation de ces bases au NIGER, est un moyen pour l’occident de s’accaparer de nos ressources naturelles, d’entretenir également les foyers de grand banditisme et non pour nous aider à stopper le phénomène du terrorisme. Cela s’explique justement par leur présence significative dans la gestion des secteurs les plus fructueux. Nous pouvons citer à titre d’exemple, L’Allemagne, qui vient d’installer sa base, qui est également présente dans l’exploitation de l’uranium à travers la Compagnie Urangeselschaft, aussi actionnaire à la SOMAÏR (Société des Mines de l’Aïr).

Dans le charbon, ils sont en phase de reprendre le marché de la Centrale thermique de Salkadamna (qui en principe se trouve entre les mains des Américains). Au-delà des ressources traditionnelles que constituent le pétrole, le charbon, l’uranium et l’or, le Niger dispose d’importants gisements de métaux rares qui peuvent attiser l’intérêt des Occidentaux. Il s’agit du gallium, du dysprosium, du niobium ou encore du zirconium. Ces métaux entrent dans la fabrication, de presque tous les produits de haute technologie comme les Smartphones, les tablettes, les satellites, etc. Par ailleurs, la présence des bases occidentales sur notre territoire est un danger permanent, car pouvant attirer les hordes des terroristes qui se jurent d’attaquer l’Occident et ses alliés partout dans le monde. A ce titre nous pouvons citer la mise en garde faite par Shekau Aboubacar, un des grands leaders du terrorisme, à l’endroit du président Issoufou Mahamadou lors de son retour en France où il fut pour soutenir la marche Charlie ; et aussi l’extradition du fils du feu Khadafi, qui semble avoir été certainement diligenté par la France. Notons évidemment les combattants du guide libyen peuvent, pour se venger des bombardements occidentaux, s’attaquer au Niger. C’est d’ailleurs un des facteurs qui explique les incessantes attaques terroristes sur le territoire nigérien. En somme, il est capital de préciser que c’est toutes ces ressources naturelles, dont nous disposons qui attirent toutes ces grandes puissances sur notre sol, et non la lutte contre le terrorisme, qui n’est en plus pas loin d’être leur oeuvre.

Ibrahim Maïga 

28 mars 2019
Source : Le Nouveau Républicain

Imprimer E-mail

Idées et opinions